CCI Nantes St-Nazaire
CCI Nantes St-Nazaire
16 Quai Ernest Renaud - CS 90517
44105 Nantes Cedex 1

Tel : 02 40 44 60 00
communication@nantesstnazaire.cci.fr

Actualité

Yann Trichard

Économie - 17 Juillet 2018

Financement des CCI : « La coupe budgétaire aura un impact très fort sur l’accompagnement des entreprises »

Dans une interview accordée au Journal des Entreprises, Yann Trichard, président de la CCI Nantes St-Nazaire, réagit à la réduction de 400 millions d’euros de la taxe affectée au réseau des CCI annoncée par le ministre de l’Economie.

24h pour vous répondreUne question ? Nos conseillers vous répondent !

LE TIMING EST ABSOLUMENT INTENABLE

 

Le 10 juillet dernier, le ministre de l'Economie a annoncé une nouvelle une réduction de 400 millions d'euros des crédits alloués au réseau des CCI d'ici à 2022, s'ajoutant aux précédentes baisses déjà enregistrées lors du précédent quinquennat. Pour Yann Trichard, président de la CCI Nantes St-Nazaire, ce enième coup de rabot est celui de trop et va de facto impacter l'appui aux entreprises proposé par les Chambres de Commerce et d'Industrie. "Sur le fond, je suis favorable à la baisse des dépenses publiques. Maintenant, quand j’entends dire qu’en réduisant de 60 % le budget d’appui aux entreprises, nous allons améliorer les CCI, c’est faux ! Le timing est absolument intenable. Personne ne peut faire la même chose avec 400 millions d’euros de moins. La vérité, c’est qu’il ne sera pas possible de faire sans casse sociale. Et que cette coupe budgétaire va avoir un impact très fort sur les capacités des CCI à accompagner les entreprises. Ceux qui disent l’inverse mentent".

Invité lors de l'assemblée générale extraordinaire de CCI France, Bruno Le Maire a préconisé un recentrage des CCI autour de trois missions : l'accompagnement des PME, la formation et la représentation des entreprises. Une non-annonce pour Yann Trichard : "C'est que nous faisons déjà ! L’appui à la création, à la transmission et à l’international constitue déjà l’essentiel de nos missions d’accompagnement des entreprises".

Mais ce recentrage à marche forcée pourrait avoir d'importantes répercussions. "Soyons clairs : soit nous devrons nous séparer de services entiers, soit nous devrons couper partiellement certaines de nos activités. À la CCI de Nantes Saint-Nazaire, on gère par exemple 60 000 appels téléphoniques par an de chefs d'entreprise qui ont des questions  sur la taxe d’apprentissage, sur le financement, sur le développement à l’international… Qui va traiter ces appels demain ? Que va-t-on faire des études que l’on réalise, qui permettent d’éclairer les municipalités sur les PLU par exemple ? Comment va-t-on accompagner les PME et les TPE ?", s'interroge Yann Trichard. 

Aujourd'hui, les CCI attendent de l'Etat qu'il joue pleinement son rôle. "Je souhaite que l’État reprenne possession de cet outil formidable que sont les CCI. C’est un formidable outil de redistribution pour les PME. La majorité d’entre elles paient moins de cent euros par an de taxe pour frais de chambre. Maintenant, je suis favorable à poursuivre le processus de rationalisation pour faire des économies.L’un des leviers pour réaliser des économies, c’est d’accroître le rôle de CCI France. Cela permettrait de standardiser les actions des CCI. Je suis d’accord sur le fait d’avoir un cadre national et une réponse territoriale spécifique. Ce serait une évolution pour le réseau car aujourd’hui l’échelon territorial est très fort. Et si l’État veut faire des économies, il faut qu’il joue davantage son rôle de gestionnaire et de pilote", souligne le président de la CCI Nantes-St-Nazaire. 

Retrouvez l'article du JDE

 

 

 

Ajout à vos favoris

Cette page a été ajoutée à vos favoris dans votre espace personnel.

Recommander à un ami loader

CCI Nantes St-Nazaire

Voir toutes nos implantations
CCI Pays de la Loire
Le site web de la CCI Pays de la Loire  
CCI.FR
Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie