Commerce, industrie, services

Article

Tous à l'export ?

Publié le 01/09/2014 - Par Nelly Lambert

Avec l’innovation, l’internationalisation constitue LE levier de développement des entreprises. Reste à les convaincre de passer outre leurs freins…

Tous à l'export ?

Difficile d’échapper aux chiffres lorsqu’on s’intéresse à l’export… Sur ce point, et dans un contexte national morose – le déficit de la balance commerciale française a atteint l’année dernière* 79 Mrd €, avec un nouveau repli des exportations – les Pays de la Loire semblent de prime abord s’en sortir mieux que d’autres.

Dans son dernier bilan régional du commerce extérieur, la Direccte pointe ainsi une légère augmentation des marchandises exportées (+ 0,9 %). En Loire-Atlantique, qui totalise à elle seule 46 % des exportations ligériennes, l’industrie aéronautique a enregistré une forte progression (+ 8 %) et le secteur naval, les industries mécaniques, les matériels de transport ou encore les produits agroalimentaires ont également connu une évolution positive. « Il faut se méfier des chiffres lorsque l’on évoque le commerce extérieur », prévient néanmoins Pascale Faou, directrice du World Trade Center Nantes Atlantique. Par exemple, si l’on se penche sur la performance enregistrée par l’industrie navale l’année dernière, on constate qu’elle tient principalement à la livraison du paquebot de croisière Preziosa. Dans ce secteur, rien n’est jamais joué d’avance et les récentes incertitudes politiques autour de la livraison des navires russes soulignent encore la fragilité de cette filière. Autre élément qui montre qu’il faut prendre les chiffres avec des pincettes : la relative bonne année 2013 n’a pas fait progresser les Pays de la Loire dans le classement des régions exportatrices : depuis des années, nous restons cantonnés à la 9e place. Un phénomène que Jean-François Gendron, président de CCI International, explique par « la typologie de notre territoire qui comprend une forte proportion de TPE-PME et un nombre restreint d’ETI exportatrices ayant leur siège en Pays de la Loire. » Résultat : 40 % du total régional est réalisé par une vingtaine de mastodontes. Derrière les STX, Sercel et autres Manitou, il y a pourtant des PME qui se distinguent. Mais elles sont trop peu nombreuses. La direction des douanes recense dans la région près de 5 000 entreprises exportatrices : c’est moins de 4 % des établissements existants.

Une recette à trois ingrédients

Existe-t-il une solution pour inciter nos PME à s’intéresser davantage à l’international ? Selon Jean-François Gendron, la recette d’une démarche réussie réunit trois ingrédients : un produit adéquat bien entendu, mais aussi une volonté affirmée du chef d’entreprise, ainsi qu’une activité qui dégage suffisamment de marge, « car exporter, ça prend du temps et ça coûte cher », résume le président de CCI International, qui rappelle que « si les Allemands exportent plus que nous, ils ont aussi entre 5 et 10 points de marge de plus ». Au vu de cet état de fait, la démarche groupée semble constituer une piste intéressante, pour peu que les entreprises dépassent leurs peurs. « Nous sommes très individualistes par rapport à nos voisins italiens par exemple, regrette ainsi David Gérard, directeur associé du cabinet de conseil Altios International, qui accompagne les entreprises dans leur développement commercial. C’est vrai que l’on ne va pas leur demander de travailler avec leurs concurrents, mais on peut trouver des complémentarités dans les savoir-faire, les outils. De ce côté-là, il y a encore un vrai changement culturel à opérer ».

Tous à l’export ?

Si les experts s’accordent pour dire que toutes les entreprises ne sont pas destinées à exporter, encore faut-il convaincre celles qui présentent le profil idéal. À ces pépites, Jean-François Gendron propose une solution : Stratexio. Ce tout nouveau dispositif national associe accompagnement individuel et collectif et les Pays de la Loire ont été retenus comme pilotes aux côtés de la Normandie. « Il s’adresse à des PME-PMI et des ETI qui ont un fort potentiel à l’international et qui ne souhaitent pas se lancer ou qui restent sur une expérience malheureuse. »

Car une démarche à l’export ne s’improvise pas. Le Baromètre CCI International réalisé en juin dernier ** montre bien l’importance d’un accompagnement : les deux tiers des entreprises présentes à l’étranger ont eu recours à au moins un organisme dans leur parcours. Les attentes des dirigeants sont plurielles : informations sur les pays, aide pour trouver des partenaires ou des clients, soutien financier, accompagnement administratif et juridique, mais aussi formation du personnel.

La bonne nouvelle, c’est que l’offre publique s’avère foisonnante : Région, Métropole, CCI international, Ubifrance… auxquels il faut ajouter les acteurs privés. « Nous sommes une des régions les mieux loties en termes d’accompagnement, de dispositifs et d’aides financières », confirme David Gérard. Mais cette multiplicité d'acteurs ne nuit-elle pas finalement à la lisibilité de l’act on publique ? Le chemin d’accès aux multiples dispositifs ne s’en trouve-t-il pas compliqué ? « Il n’y a pas forcément trop d’acteurs, mais il faudrait davantage de coordination entre les compétences de chacun », reconnaît David Gérard.

Une position partagée par Jean-François Gendron, qui milite pour une plus grande cohérence des politiques d’internationalisation : « Il faut que l’on harmonise les politiques d'accompagnement et que l’on s’entende, a minima par région, sur le rôle de chacun, de façon à ne pas être redondant. C’est ce que nous essayons de faire sur notre territoire avec la Région, via l’instauration de CCI International comme porte d’entrée des entreprises candidates à l’export. » Sur ce sujet au moins, la simplification est en marche…

 

* Le commerce extérieur des Pays de la Loire en 2013 – Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.
** Baromètre sur les entreprises françaises et l’internationalisation – CCI International/ OpinionWay/ TV5 Monde réalisé par téléphone auprès d’un échantillon de 503 dirigeants d’entreprises françaises de 20 salariés et plus.

Zoom

ICD : 24 heures dédiées à l'interrnational

Rendez-vous incontournable pour se lancer et se développer, International Connecting Day (ICD) permet chaque année pendant 24 heures aux chefs d'entreprise, dirigeants et responsables export, de partager leurs expériences et d'enrichir leur réseau pour optimiser leurs démarches à l'international. 

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Export #Développement commercial #Stratégie #Développement entreprises #Entreprise #Plein Ouest

Responsable en commerce international
Voir le produit
Responsable en commerce international

Formation professionnelle et diplômante (Bac+3) sous contrat de formation professionnelle

Flash'diag performance interne - industrie
Voir le produit
Flash'diag performance interne - industrie

Faites le point sur l'efficacité de votre organisation

Aéro 2015-2030
Voir le produit
Aéro 2015 - 2030

Vous souhaitez faire évoluer la supply chain de l'aéronautique ?

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Identifiez votre potentiel export

Commerce, industrie, services

01/09/2014

Article

Lire l'article

Identifiez votre potentiel export

Cibler les bons pays

Commerce, industrie, services

01/09/2014

Article

Lire l'article

Cibler les bons pays

Transition numérique : en être ou (ne) pas (être)

Commerce, industrie, services

28/12/2015

Dossier

Lire l'article

Transition numérique : en être ou (ne) pas (être)

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Tous les articles #Paroles de ...

Voir les articles suivants

Recommander à un ami loader

CCI Nantes St-Nazaire

Voir toutes nos implantations
CCI Pays de la Loire
Le site web de la CCI Pays de la Loire  
CCI.FR
Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie