International

Article

Renouveau économique et internationalisation des entreprises

Publié le 14/10/2015 - Par Maxime Amieux

Erik Orsenna était l’invité de clôture du salon International Connecting Day (ICD) de Nantes le 1er octobre. L’économiste, écrivain, également investisseur dans des start-up, a évoqué le renouveau économique de la France, aux côtés d’entreprises portées vers l’international.

Renouveau économique et internationalisation des entreprises

L’amphithéâtre de la CCI Nantes St-Nazaire est plein à craquer. Ni la concurrence d’un match de l’équipe de France de rugby, ni le retard du train d’Erik Orsenna n’auront découragé l’auditoire. Les invités se montrent avides de la promesse d’optimisme délivrée par la thématique de la soirée de clôture d’ICD : « la France se réveille ». 

L'émergence d'une culture de l'entrepreneuriat

Premier constat : il y a, en France, un vent porteur pour l’entrepreneuriat. Et c’est parti pour durer. Erik Orsenna estime en effet que « la nouvelle génération d’entrepreneurs [qui] permettra à la France de créer de l’emploi et sortir de la dépression économique ». L’habitude de travail en réseau se répand dans des sphères qui en étaient jusque-là éloignées. Preuve en est le développement récent des liens entre secteur privé, secteur public, la recherche, les universités. Mais l’Etat doit mieux remplir son rôle de gardien de la stabilité selon Erik Orsenna. « Sans projection à long terme, nos entreprises les plus ambitieuses peuvent faire une croix sur le financement de leur développement ! ». Et sans bases solides, difficile de s’imaginer un avenir à l’international.

« Il faut avoir les reins solides avant de partir à l’international », confirme Emmanuelle Gaudemer, directrice du développement et associée au sein de l’agence d’architecture AIA. Pour réduire le risque, certaines entreprises décident de chasser en meute et joignent leurs forces entre partenaires d’une même filière. David Soulard, directeur général de Gautier France, recommande lui d’être « fort sur son marché domestique avant d’internationaliser son entreprise ». 

De nombreuses opportunités pour les entreprises qui osent l’international

Les entreprises qui se confrontent à des marchés étrangers « sortent de leurs habitudes et de leur mode de pensée », estime Erik Orsenna. Sur un marché très concurrentiel, l’institut de recherche In Cell Art a dû très tôt envisager un développement à l’international. Quand la compétition est forte, « il ne faut pas avoir peur de voyager et de traverser les frontières », juge de son côté Bruno Pitard, son directeur général. 

Pour amortir le choc, l’entreprise doit alors adopter une posture d’humilité. Emmanuelle Gaudemer conseille ainsi « d’être à l’écoute, flexible, de s’adapter ». Benoît Van Ossel, dirigeant des Coteaux Nantais, spécialiste de l’arboriculture, constate même que l’exigence de ses clients japonais ou américains le forcent à améliorer son offre. Ce qui en retour peut procurer un avantage concurrentiel important à l’entreprise sur son marché domestique. Car s’exporter, c’est s’ouvrir sur le monde, et l’occasion de réaliser que « la France n’a pas le monopole des bons produits et des bonnes idées ! », rappelle Erik Orsenna.

Tous les intervenants confirment l’excellente image dont bénéficient la France et ses entreprises à l’étranger. C’est notamment le cas dans le secteur agroalimentaire, où le made in France est très prisé. Un argument fort mais pas suffisant pour décider les Coteaux Nantais à s’expatrier aux Etats-Unis. Afin de se démarquer sur ce marché, l’entreprise implantée à Vertou est allée plus loin que le bio, son cœur de métier, en proposant une gamme de produits biodynamiques. Pari gagnant, car « désormais, les Américains exigent principalement nos produits biodynamiques Demeter », explique Benoît Van Ossel. L’armée américaine n’a pas hésité à confier un projet d’envergure à l’entreprise nantaise In Cell Art. Cette fois, ce sont l’excellence de la formation des ingénieurs français et leur capacité d’innovation qui sont à l’origine de cette réussite commerciale.

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Plein Ouest #International #Economie #Développement entreprises #Nantes

Négocier efficacement à l'international
Voir le produit
Formation à l'international

Négocier à l'international

La solution Visioconférence HD
Voir le produit
La solution Visioconference

Avec la solution Visioconférence HD, vous optimisez vos réunions.

World Trade Center
Voir le produit
World Trade Center

Adhérez au club World Trade Center pour vous développer à l'international

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

"L'export nous permet de lisser notre activité sur l'année"

Commerce, industrie, services

19/03/2015

Article

Lire l'article

"L'export nous permet de lisser notre activité sur l'année"

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Tous les articles #Paroles de ...

Voir les articles suivants

Recommander à un ami loader

CCI Nantes St-Nazaire

Voir toutes nos implantations
CCI Pays de la Loire
Le site web de la CCI Pays de la Loire  
CCI.FR
Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie