Aménagement du territoire

Article

Bas Chantenay : le nouveau projet urbain emblématique de la métropole nantaise

Publié le 21/07/2016 - Par Fabienne Proux

La réappropriation de cet espace, qui s’étire de la butte Saint-Anne aux pieds du pont de Cheviré, prend forme. Ce projet à trois dimensions - économique, urbaine et paysagère - fera l’objet d’une zone d’aménagement concertée à l’automne. La préservation des activités existantes et de la vocation économique du secteur est l’enjeu majeur de l’opération.

Bas Chantenay : le nouveau projet urbain emblématique de la métropole nantaise

Le message est aussi symbolique qu’habile. En annonçant début juillet l’implantation de l’Arbre aux hérons aux pieds des falaises de la carrière Miséry, en friche depuis 1985, Johanna Rolland a donné le coup d’envoi de l’opération d’aménagement du Bas Chantenay. Reporté à plusieurs reprises à cause de son coût (35 millions d’euros), ce gigantesque projet sorti de l’imaginaire de la Compagnie la Machine a non seulement trouvé dans ce lieu un « écrin » mais également le consensus des financeurs (1). « Nous allons réaliser un arbre extraordinaire dans un jardin extraordinaire, se réjouit la maire de Nantes. Cette aventure collective est aussi un investissement du fait de sa capacité de rayonnement, d’attractivité, de retombées économiques et touristiques ». L’équipe d’urbanistes en charge de l’aménagement du Bas Chantenay partage cet enthousiasme. « Avoir dans une opération un marqueur de la qualité de l’Arbre aux hérons est une vraie aubaine, assure Marc Warnery, directeur général du cabinet d’architecture Reichen et Robert & associés. Avec ce révélateur, le quartier deviendra un lieu de destination et une porte d’entrée qui ne déstabilisera pas le reste du Bas Chantenay. »

Nouvelle centralité métropolitaine

Délaissée et vieillissante, cette zone à forte vocation industrialo-portuaire qui couvre 150 hectares et longe la Loire sur 3 kilomètres avait bien besoin d’un signal fort de réintégration dans la dynamique métropolitaine. Le choix d’enraciner à l’entrée de ce quartier en réhabilitation cette nouvelle attraction illustre la volonté de montrer que la ville est « en mouvement ». « Nous construisons le passage du cœur de la ville à celui de la métropole qui se positionne progressivement dans le triangle composé de l’Ile de Nantes, de la Zac des Iles à Rezé et du Bas Chantenay », explique Johanna Rolland. Ce dernier se positionne dès lors comme l’un des projets « emblématiques » de la nouvelle centralité métropolitaine. Signe de cette évolution, l’agence d’architecture AIA transforme l’ancienne salle à tracer des chantiers navals afin de regrouper au Bas Chantenay en janvier prochain ses équipes de Saint-Herblain et de AIA MP installé au Bois de Saint-Anne, soit près de 200 personnes (lire l'encadré Témoignage).  

Trois parcours et cinq cales

Pour Reichen Robert, la démarche d’intégration se concrétise par l’identification « de liens et de lieux » sans chercher à urbaniser l’intégralité de la bande de 3 kms.
Les premiers correspondent à trois parcours qui se rejoignent dans la carrière Miséry et sillonnent le site, en hauteur sur les coteaux, au centre pour relier la ville et le long de la Loire.
Les seconds ciblent cinq secteurs offrant d’importantes opportunités, avec leurs spécificités et leur rythme de développement. Ces « cales » se situent au niveau de la carrière Miséry, de l’usine Dubigeon, de l’usine électrique, du jardin du Bois Hardy et de la Roche Maurice.
Mais ce sont bien les fonctions économiques du Bas Chantenay (3 000 emplois) qui lui confèrent une envergure particulière avec, notamment, les emprises du port autonome, de la vinaigrerie, des silos à grains ou encore des chantiers navals… « Autant d’activités industrielles qu’il faudra maintenir, c’est un point essentiel du projet », martèle la présidente de Nantes Métropole. Pour rassurer les acteurs économiques, Johanna Rolland souligne que le Plum (plan local d’urbanisme métropolitain) en cours d’élaboration a acté le maintien d’une « activité productive au cœur de la métropole afin de promouvoir un emploi diversifié et dont le Bas Chantenay procure une opportunité concrète. »

Zoom

Un pôle nautique à vocations multiples

Le projet fait son chemin, mais rien n’est encore décidé. Des entrepreneurs nantais soutenus par la CCI Nantes St-Nazaire, souhaitent créer un pôle dédié aux activités navales dans le secteur de la cale Cordon bleu. « Ce ne sera pas un port de plaisance, mais bien un pôle d’activités à vocation surtout tertiaire », prévient Emmanuel Jahan, directeur des Ports et de l'Economie Littorale à la CCI.
L’idée consisterait à regrouper des entreprises éclatées sur la métropole travaillant dans la commercialisation, l’entretien ou la réparation des bateaux, les services aux professionnels du nautisme, le numérique, ainsi que des architectes navals, des designers… « Ce pôle nous permettrait de fédérer notre activité avec d’autres acteurs et des start-up, notamment du numérique, à l’instar du réseau We are Nina (Nautisme innovation numérique atlantic) », fait valoir Stéphane de Renty, directeur de Picksea, un site de vente en ligne de vêtements et d’accessoires nautiques. Une idée « cohérente », selon Johanna Rolland, avec « l’enjeu de la réconciliation avec le fleuve » et l’opportunité de tirer profit « des opportunités de projets » offertes par la Loire. La maire de Nantes affirme « regarder avec la plus grande attention ce projet » dont la concrétisation dépendra de sa capacité à s’intégrer à la globalité du projet.

Un plan global d’accessibilité

En effet, les responsables d’entreprises redoutent une évolution trop marquée de la vocation du site avec le développement des fonctions résidentielles (1 500 logements nouveaux en projet). Même si les élus voient dans le Bas Chantenay « la prochaine vitrine économique de la métropole », selon l’expression de Gérard Allard, vice-président de Nantes métropole et maire de Rezé, Erwan Baconnier, responsable d’études à la CCI Nantes St-Nazaire, invite à « rester vigilant et aller au-delà des intentions. Des espaces sous utilisés depuis longtemps offrent de réelles potentialités, telles ceux branchés au fer », ajoute-t-il. Pour la CCI, les enjeux sont pluriels. Ils résident non seulement dans le maintien des activités économiques et le fait d’en conforter certaines dont la navale via la création d’un pôle nautique (lire par ailleurs), mais aussi de prévoir des accès rapides aux axes de communication. Sur ce point, Nantes Métropole confirme le doublement du pont Anne de Bretagne et travaille à un plan global d’accessibilité concernant toutes les problématiques du transport (voiture, stationnement, flux piéton, vélo, navette fluviale…).

 

 

 

 

 

 

Toute la difficulté consiste à assurer la cohérence de l’ensemble et veiller à ne pas déséquilibrer le quartier. Marc Warnery mise sur le rapport à la Loire pour faire le lien entre le monde de l’industrie et le monde urbain. « On ne modifie pas l’existant, on l’insère dans des parcours et des adresses qui permettent d’avoir des lieux d’échanges et de rapports. C’est de cette manière que l’on réussira à équilibrer les fonctions résidentielles et économiques et que l’on modernisera l’industrie sur place », explique l’urbaniste. Le calendrier prévisionnel prévoit la création de la Zac à l’automne et l’attribution de la concession à Nantes Métropole aménagement, de manière à poursuivre les études en 2017 et 2018, en vue d’un lancement opérationnel en 2019.  


(1) Le financement se répartit entre un tiers par la Ville de Nantes et Nantes Métropole, un tiers via des acteurs économiques et un tiers par d’autres acteurs publics (Etat, Europe). Le financement de la phase d’études (4 M€) est assuré à 50% par le privé : Crédit Mutuel et une quinzaine d’entreprises qui parrainent des branches à hauteur de 50 000 euros chacune.
 

Témoignage

© Nathalie Euvrie

Bruno Follin architecte associé chez AIA


« Nous voulons être dans un lieu où il se passe quelque chose ».

« Nous sommes très attirés par le Bas Chantenay, car c’est un lieu en devenir dont l’aménagement commence tout juste et il est intéressant de pouvoir s’inscrire dans le début de cette opération.
A Saint-Herblain, nous sommes perdus dans une zone de mono-activité qui nous étouffe. Avec sa mixité de fonctions à l’assemblage rare (artisanales, industrielles, artistiques), le site offre de nombreux potentiels dont une agence d’architecture et d’urbanisme telle qu’AIA peut se nourrir. La cohabitation au sein de cette mixité nous a séduit par opposition, notamment, à l’Ile de Nantes qui fonctionne en vase clos. Nous avons besoin de retisser du lien avec la ville et d’être dans un lieu où il se passe quelque chose. Après la transhumance des années 80, un autre débat s’ouvre aujourd’hui avec le renouvellement de la ville sur elle-même. »

.

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Aménagement du territoire #Projet #Urbanisme #Vignoble nantais #Développement entreprises #Plein Ouest

Tremplin
Voir le produit
Tremplin

Différenciez vous et pérennisez votre entreprise

Structurer et piloter l'innovation
Voir le produit
Formation Innovation

Piloter l'innovation

Mindmapping
Voir le produit
Formation Créativité Innovation

Optimisez votre performance avec un outil reconnu mondialement !

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Accessibilité des commerces : l’ultimatum approche

Commerce, industrie, services

01/09/2014

Loupe

Lire l'article

Accessibilité des commerces : l’ultimatum approche

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Plein Ouest, l'eMag

Décrypter l'économie de nos territoires

A la une de Plein Ouest

Brèves

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 09

    SEP

  • 18

    JUL

  • 16

    JUN

  • 16

    JUN

  • 10

    JUN

  • 09

    JUN

  • 06

    JUN

  • 29

    JAN

  • 19

    JAN

  • 07

    DEC

  • 26

    OCT

  • 05

    OCT

  • 02

    OCT

  • 02

    OCT

  • 17

    SEP

  • 15

    JUL

  • 06

    JUL

  • 17

    JUN

  • 01

    JUN

  • 27

    MAI

  • 04

    MAI

  • 30

    AVR

  • 10

    AVR

  • 19

    MAR

  • 19

    MAR

  • 03

    MAR

  • Le dernier dossier Plein OuestVoir tous les dossiers

    Rebondir après un échec

    Rebondir après un échec

    Recommander à un ami loader

    CCI Nantes St-Nazaire

    Voir toutes nos implantations
    CCI Pays de la Loire
    Le site web de la CCI Pays de la Loire  
    CCI.FR
    Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie