Commerce, industrie, services

Article

Financement des entreprises : la nouvelle donne

Publié le 02/06/2014 - Par Nelly Lambert

Le recours à des outils de financements complémentaires ou alternatifs aux crédits bancaires va s’avérer de plus en plus nécessaire pour soutenir la croissance des entreprises. Le point sur les enjeux inhérents à cette nouvelle donne.

Financement des entreprises : la nouvelle donne

« On assiste à un changement de modèle, une mutation », constate Gérard Estival, président de Nantes Atlantique Place Financière (NAPF). De fait, le modèle du banquier interlocuteur unique de l’entreprise pour répondre à ses besoins de financement a vécu. Conséquence directe de la crise financière de 2008, les contraintes réglementaires qui pèsent désormais sur les banques (Bâle III), vont réduire de manière pérenne le volume de crédits accordés aux entreprises. Nicolas Dumont, directeur Entreprises au Crédit Agricole Atlantique Vendée avertit : « nous sommes en train de mettre notre croissance économique dans une bulle : la réglementation conduira à mettre sous pression la croissance et lors de la reprise, les banques ne parviendront plus à accompagner l'ensemble des besoins de financement ». Dans une économie où près de 80 % du financement des sociétés, voire 90 % pour les PME, est de source bancaire, c’est un véritable bouleversement qui se profile.

Pour les entreprises, cette révolution implique de trouver de nouvelles solutions, si ce n’est déjà fait. Le mouvement de désintermédiation est désormais amorcé et, de l’avis de tous, il ne fera pas marche arrière : une part importante des financements obtenus se fera directement sur les marchés financiers, sans passer par un intermédiaire bancaire.

Vers un financement désintermédié

Manque ponctuel de trésorerie ? Volonté de développer un nouveau produit ? Désir de croissance externe ? Selon le besoin de l’entreprise, la réponse ne sera pas la même. Certains acteurs du financement désintermédié existent depuis des années. C’est le cas des business angels et du capital investissement, par exemple . D’autres, en revanche, sont peu connus, comme le financement obligataire ou l’introduction en bourse qui s’ouvrent désormais aux PME et ETI ou les redécouvrent. Quant au crowdfunding, aujourd’hui très médiatisé mais encore limité, il devrait, selon les experts, prendre de plus en plus de place dans les années à venir.

Les solutions au désengagement des banques ne manquent donc pas. Mais les entreprises y trouveront-elles leur compte ? Pas certain. « Tous ces financements resteront plus chers que le financement bancaire, même avec une hausse du coût du crédit », assure Nicolas Dumont. Un point de vue partagé par Stanislas de Gastines, associé EY (ex-Ernst & Young). Selon lui « plus on est dans le financement du haut de bilan, plus on est proche d’un financement de type actionnarial, plus le risque est élevé et donc plus les partenaires attendent une rémunération importante. »

Un manque de lisibilité

Faut-il en conclure que les entreprises vont forcément être les grandes perdantes de cette nouvelle donne ? Du côté des banques, on reconnaît qu'« il faudra que la rentabilité de leurs projets soit plus élevée pour permettre d’amortir une partie du surcoût de la dette », annonce Nicolas Dumont. Avec, à la clé, le risque d’un accès au crédit raréfié pour les clients avec lesquels les banques ont peu de relations ou qui ne leur apportent pas assez de liquidités.

Ce qui est certain, en revanche, c’est qu’à partir du moment où l’entreprise passe d’un interlocuteur unique – son banquier – à plusieurs, elle va être confrontée à la problématique de la visibilité, mais surtout de la lisibilité, de ces dispositifs, qu’ils soient publics ou privés. « On parle souvent à leur sujet d’un maquis », convient Jean-Marc Huilizen, vice-président de la CCI Nantes St-Nazaire en charge de ces questions. D’autant que l’on assiste à la montée en puissance d’une autre tendance : le co-financement. Les business angels travaillent avec les acteurs du capital investissement, les fonds publics avec les banques… c'est dans ce contexte, que les CCI des Pays de la Loire travaillent avec la Région et la place financière sur la publication, à l’automne, d’un portail d’information et d’orientation qui concernera l’ensemble des dispositifs régionaux. « Cet outil doit également permettre la mise en relation de l’entreprise avec les financeurs ou un réseau d’accompagnement ».

Zoom

Un nouveau pôle dédié au financement des entreprises

Consciente du besoin des entreprises en matière de financement, et du problème de lisibilité des dispositifs existants, la CCI Nantes St-Nazaire cherche à informer, orienter et à faciliter la mise en relation avec les financeurs publics et privés, via des opérations collectives, du type Start West (évènement annuel destiné à faire se rencontrer porteurs de projets innovants et financeurs), mais aussi individuelles.

Un pôle Financement Entreprises a ainsi été mis en place au printemps dans les locaux nantais de la CCI. Il réunit, sur un même plateau, 4 acteurs régionaux : Nantes atlantique place financière (NAPF), la place de marché Enternext, Atlantique business angels booster (Abab) et la CCI 44.

Un besoin d’accompagnement renforcé

Car, le second corolaire de cette nouvelle donne, c’est que, plus que jamais, il appartient aux entreprises de s’approprier les codes nécessaires pour s’adresser à des acteurs méconnus. Pour ne pas perdre de temps en démarchage inutile, déjà. Donc en visant directement les bons interlocuteurs. Pour Stanislas de Gastines, « il faut se poser deux questions préfinancement alables à toute démarche : qu’est-ce que l’on veut financer ? Et à quel moment de la vie de l’entreprise se situe-t-on ? En fonction des réponses, le chef d’entreprise n’aura pas les mêmes partenaires, donc pas à faire face aux mêmes attentes, notamment en termes de rendement ou de délai de mise à disposition des financements. » Autre avantage de cette démarche : identifier les acteurs compétents pour répondre à ses besoins permet aussi de les mettre en concurrence, quand c’est possible.

Pour tous ceux qui ne voudront ou ne pourront prendre le temps d’effectuer ce laborieux travail préalable, il va devenir impératif de se faire conseiller (lire l’encadré ci-dessous). D’ailleurs, nombre d’acteurs du financement désintermédié ont déjà intégré ce besoin d’accompagnement des entreprises. Jean-Marc Huilizen constate sur ce volet « une tendance de fond ». Avec, à la clé, un avantage cette fois : « on voit bien que le taux de défaillance est plus faible quand les entreprises sont soutenues.» Un plus qui ne sera pas de trop dans la course au financement…

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Finance #Financement #Entreprise #Développement entreprises #Stratégie #Plein Ouest

Prêt d'honneur croissance
Voir le produit
Prêt d'honneur croissance

Bénéficiez d'un soutien financier par l'octroi d'un prêt à taux 0 de 5000 € à 15000 € à l'entrepreneur

Flash'diag prévention
Voir le produit
Flash'diag prévention

Prenez le temps d'évaluer la santé financière de votre entreprise

Prêt d'honneur création reprise
Voir le produit
Prêt d'honneur création reprise

Le prêt d'honneur création reprise est un soutien financier par l'octroi d'un prêt d'honneur à taux 0 de 3 000 € à 15 000 €

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Business Angels : des ailes données à l'innovation

Commerce, industrie, services

02/06/2014

Loupe

Lire l'article

Business Angels : des ailes données à l'innovation

Le capital investissement : une option gagnant-gagnant

Commerce, industrie, services

02/06/2014

Loupe

Lire l'article

Le capital investissement : une option gagnant-gagnant

Entreprises à forte croissance : l'option bourse

Commerce, industrie, services

02/06/2014

Loupe

Lire l'article

Entreprises à forte croissance : l'option bourse

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Plein Ouest, l'eMag

Décrypter l'économie de nos territoires

A la une de Plein Ouest

Brèves

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 09

    SEP

  • 18

    JUL

  • 16

    JUN

  • 16

    JUN

  • 10

    JUN

  • 09

    JUN

  • 06

    JUN

  • 29

    JAN

  • 19

    JAN

  • 07

    DEC

  • 26

    OCT

  • 05

    OCT

  • 02

    OCT

  • 02

    OCT

  • 17

    SEP

  • 15

    JUL

  • 06

    JUL

  • 17

    JUN

  • 01

    JUN

  • 27

    MAI

  • 04

    MAI

  • 30

    AVR

  • 10

    AVR

  • 19

    MAR

  • 19

    MAR

  • 03

    MAR

  • Le dernier dossier Plein OuestVoir tous les dossiers

    Rebondir après un échec

    Rebondir après un échec

    Recommander à un ami loader

    CCI Nantes St-Nazaire

    Voir toutes nos implantations
    CCI Pays de la Loire
    Le site web de la CCI Pays de la Loire  
    CCI.FR
    Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie