Commerce, industrie, services

Article

Ces entreprises qui ont plongé dans la TRIA

Publié le 26/10/2015 - Par Maxime Amieux

A l’occasion de la Greenweek, la Troisième Révolution Industrielle et Agricole (TRIA) est passée au révélateur de l’émission « 52 minutes pour convaincre » de Télénantes. Économie circulaire, co-développement, énergies renouvelables : des chefs d’entreprises ont partagé les clés de leur réussite.

Ces entreprises qui ont plongé dans la TRIA

Il règne un enthousiasme contagieux à la sortie de l’enregistrement de l’émission « 52 minutes pour convaincre ». Les discussions se poursuivront jusque tard dans la soirée entre intervenants, chefs d’entreprises curieux et élus.

Une mutation plutôt qu’une crise

Plutôt qu’une crise passagère, la mutation en cours va profondément modifier l’entreprise et son environnement. Théorisée par de nombreux penseurs et en particulier le prospectiviste américain Jérémy Rifkin, la TRIA est née de l’émergence simultanée du web et des énergies renouvelables. Si cette révolution fonctionne si bien dans les Pays de la Loire, c’est parce que « sur ce territoire, on aime bien penser à l’avenir et on a un mode de fonctionnement collaboratif », estime Bruno Hug de Larauze, Président de la CCI des Pays de la Loire. Illustration.

Armor fabrique des consommables d’impression depuis 1922 à Nantes. Alors que seules 20% des cartouches sont recyclées en Europe, Armor a décidé d’ « apporter aux entreprises le moyen d’être responsables pour la planète » indique Hubert de Boisredon, son PDG. À qualité équivalente, leurs cartouches remanufacturées permettent de réduire l’empreinte carbone pour un coût inférieur de 30%.

Mais Armor a voulu aller plus loin encore. Après deux années de dialogue et de tests, l’entreprise a confié une nouvelle ligne de production aux salariés handicapés de l’Esat Cat’Ouest. C’est une autre dimension de la TRIA : l’accueil de la fragilité est au cœur de cette nouvelle économie. « Certains chefs d’entreprises voient les personnes fragiles comme un poids. Pour nous, elles sont une chance car elles transforment l’entreprise de l’intérieur », estime le chef d’entreprise. À la clé ? Une ambiance différente, dans laquelle on ose dire « j’ai besoin de vous ». Et des gains nets en termes d’implication et de productivité.

En Vendée, à Mortagne-sur Sèvre, c’est un autre projet collectif qui a vu le jour. Plusieurs agriculteurs ont regroupé leurs forces pour valoriser leur lisier en énergie renouvelable. Jacky Bonnin, directeur d’Astrade, a accompagné le projet AgriBioMéthane : « l’objectif est atteint : nous valorisons les effluents, et l’énergie revendue procure un complément de revenu aux agriculteurs ! ». GRDF est directement impliqué dans la révolution énergétique en cours. « Notre réseau de gaz nous permet de prendre en charge l’énergie ainsi produite pour la distribuer sur le territoire », rappelle Jean-François Cerles, le directeur de l’opérateur pour les Pays de la Loire. Au-delà, GRDF s’implique fortement dans les projets collectifs permettant la valorisation locale des déchets. Objectif 2030 : atteindre au moins 10% de gaz vert dans les réseaux.

La révolution numérique, des start-up aux grands groupes

Créé au cœur de Nantes pendant l’été 2015, le Startup Palace accueille déjà une trentaine de start-ups. « Il manquait à Nantes un lieu où rassembler les entrepreneurs, dans un environnement confortable », souligne Antoine Dumont, son directeur. Le lieu accueille également les équipes innovation de grands groupes. L’occasion pour les jeunes pousses de confronter leur offre au marché. La Banque Populaire Atlantique est convaincue de l’intérêt d’une telle démarche. « Une banque peut trembler devant les bouleversements provoqués par des startups ! Mais nous avons aussi besoin de nous confronter à cette nouvelle façon d’aborder l’économie » estime son directeur, Olivier de Marignan. Ainsi, chacun des 1500 salariés de la BPA a réalisé un digi-diag pour faire le point sur son appropriation du numérique. Et 70 collaborateurs sont partis visiter 7 banques turques championnes de la relation client digitale. Un résultat concret ? Entre janvier et décembre 2015, la banque est passée de 20% à 80% des opérations réalisées avec ses clients en numérique.

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Plein Ouest #Développement durable #Energie #Développement entreprises

Formation référent énergie  :  Les fondamentaux
Voir le produit
Devenez référent Energie

Efficacité énergétique dans l'entreprise : Pourquoi et comment ?

Formation référent énergie  :  Perfectionnement
Voir le produit
Devenez référent Energie

Efficacité énergétique dans l'entreprise : Pourquoi et comment ?

Efficacité énergétique dans l'entreprise : Pourquoi et comment ?
Voir le produit
Formation Environnement

Efficacité énergétique dans l'entreprise : Pourquoi et comment ?

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Plein Ouest, l'eMag

Décrypter l'économie de nos territoires

A la une de Plein Ouest

Brèves

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 09

    SEP

  • 18

    JUL

  • 16

    JUN

  • 16

    JUN

  • 10

    JUN

  • 09

    JUN

  • 06

    JUN

  • 29

    JAN

  • 19

    JAN

  • 07

    DEC

  • 26

    OCT

  • 05

    OCT

  • 02

    OCT

  • 02

    OCT

  • 17

    SEP

  • 15

    JUL

  • 06

    JUL

  • 17

    JUN

  • 01

    JUN

  • 27

    MAI

  • 04

    MAI

  • 30

    AVR

  • 10

    AVR

  • 19

    MAR

  • 19

    MAR

  • 03

    MAR

  • Le dernier dossier Plein OuestVoir tous les dossiers

    Rebondir après un échec

    Rebondir après un échec

    Recommander à un ami loader

    CCI Nantes St-Nazaire

    Voir toutes nos implantations
    CCI Pays de la Loire
    Le site web de la CCI Pays de la Loire  
    CCI.FR
    Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie