Commerce, industrie, services

Dossier

Encourager toutes les vocations entrepreneuriales

Publié le 01/10/2015 - Par Fabienne Colin

L’entrepreneuriat étudiant constitue l’une des concrétisations les plus abouties du rapprochement entre l’enseignement supérieur et les entreprises. État des lieux sur notre territoire.

Le message bilingue français/anglais du répondeur de Yann Camus ressemble déjà à celui d’un chef d’entreprise averti. Encore étudiant à l’école d’ingénieurs Centrale Nantes, le jeune homme est aussi à la tête d’une société, Centrale Nantes Études (CNE). Sa vocation : fournir des prestations d’ingénierie, de marketing, d’études financières ou encore de traduction technique. CNE a décroché le label « junior entreprise » (JE) attribué, après audit, à ces associations créées au sein des établissements de l’enseignement supérieur. Celles-ci permettent aux étudiants membres de leur conseil d’administration de proposer des prestations payantes et de les faire réaliser par tout élève de leur école. 

Des compétences concrètes

À Nantes, les grandes écoles d’ingénieurs et de commerce (Audencia, Icam…) ont forcément leur junior-entreprise. Ces structures apportent une expérience entrepreneuriale concrète aux étudiants : ils doivent prospecter, négocier des contrats, gérer les relations avec les élèves auxquels ils confient les missions décrochées… « Je conseille de faire appel à eux : les étudiants ont une réelle envie de bien faire, ils échangent librement, sans idées préconçues. Ils ont sans doute une certaine inexpérience que le donneur d’ordre peut compenser par la précision de son brief», confie Bertrand Mulot, directeur du conseil en assurances Bessé ImmoPlus, à Nantes. Cette année, il a fait plancher Audencia Junior Conseil sur des études de marché.   
Les prestations se font dans les conditions normales entre deux sociétés. «C’est l’unique et le meilleur moyen d’avoir une expérience entrepreneuriale. J’ai pu acquérir des compétences managériales, établir des budgets prévisionnels, apprendre à planifier un projet, etc. », détaille le futur ingénieur Guillaume Hauss, président de Mind, la JE de Mines Nantes. Son confrère, le président de Loire Concept, la JE de l’Icam, abonde dans son sens : « Nos études sont techniques. En intégrant la JE, je voulais aborder le côté organisationnel », confie Raphaël Metelli, qui s’est, depuis, passionné pour la gestion.

Un réseau professionnel

En se frottant aux entreprises, les étudiants garnissent aussi leur carnet d’adresses. « La JE m’a ouvert un réseau inespéré: Nantes Métropole, le Conseil régional, Total… », assure Guillaume Hauss. De fait, les administrateurs des JE sont amenés à rencontrer leurs clients mais aussi les entreprises partenaires qui les encouragent. « J’ai apprécié l’accompagnement des professeurs à qui l’on peut soumettre des cas concrets et des partenaires qui nous réservent des formations. Cela permet d’avoir, par exemple, accès à LCL pour apprendre à monter un business plan… Nous nous sommes également rapprochés cherchent des start-up en quête de financement. Pouvoir intégrer tous ces réseaux pourra nous faciliter les choses si nous voulons monter notre start-up un jour », se réjouit le président d’Audencia Junior Conseil (CA 2014 : 100 K€), Baptiste Gautier.
De fait, l’esprit d’entreprise de ces jeunes se développe au fil des mois. Yann Camus envisage déjà de poser sa candidature à la présidence de la Confédération nationale des juniorentreprises (CNJE). « J’avais déjà commencé à réfléchir à un plan de carrière, mon père m’incite à commencer par monter une start-up… Aujourd’hui, je peux dire que la JE est une grande école pour l’entrepreneuriat et également pour l’intrapreneuriat». 

Une expérience réelle

L’enseignement supérieur va parfois plus loin encore dans sa démarche de valorisation de l’entrepreneuriat en créant des incubateurs. Ces structures sélectionnent soigneusement les porteurs de projets d’entreprise, qu’ils soient étudiants dans leur établissement,  enseignants ou même déjà diplômés. Elles permettent la plupart du temps de transformer les idées incubées en une start-up en seulement quelques mois. Dans les incubateurs de Centrale et Audencia (lire l’encadré ci-après), « 95 % des projets se sont traduits par une création d’entreprise. Entre 75 et 80 % de ces sociétés existent toujours au bout de cinq ans », se félicite Bertrand Alessandrini, directeur du développement de Centrale Nantes. L’incubateur de cette école d’ingénieurs a notamment accompagné Sirehna, depuis dans le giron de la DCNS, et Hydrocéan, née en 2007 et désormais prestataire des plus gros industriels du secteur naval. 
L’incubateur de l’École des Mines, créé en 2011, soutient actuellement 15 projets dans des domaines d’activité multiples. C’est par exemple Flyoverhotel, société d’optimisation de référencement pour les établissements hôteliers, Axelife, spécialisée dans les solutions de mesure de la rigidité artérielle ou encore Jymeo, un comparateur de prix de pneus en ligne. L’accompagnement de l’incubateur porte ses fruits : en 2014, la start-up Tactads, spécialisée dans le ciblage publicitaire, a ainsi quitté l’incubateur en se faisant racheter par une firme américaine.
Coachés par les incubateurs, les étudiants poursuivent leur formation et montent leur entreprise, de front. Pour encourager encore davantage l’esprit d’entreprise, d’autres initiatives voient le jour. L’État a mis en place un dispositif qui permet aux jeunes diplômés n’ayant pas encore créé leur société de prendre le statut d’étudiant-entrepreneur. Ce statut est obtenu dans le cadre des pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l'entrepreneuriat (Pepite), dont l’un est basé à Nantes. Il permet notamment d’avoir accès à un coaching, à des locaux et à une protection sociale estudiantine.

Zoom

Le projet Odyssée

Les incubateurs « Mines Nantes » et « Centrale Audencia Ensa » préparent une plateforme au profit de leurs écoles respectives, mais aussi, de L’École Supérieure du Bois, L’École de Design, Polytech, l’École Atlantique Commerce, l’École Supérieure des Beaux-Arts, l’Icam, Oniris, Sciences Com, et de l’Université de Nantes. Grâce à cette structure baptisée Odyssée, chaque incubateur pourra accueillir les étudiants de ces 13 établissements. Cette initiative vise à renforcer et pérenniser les créations d’entreprises innovantes.

En savoir plus

Un incubateur transdisciplinaire

À Nantes, trois écoles d’ingénieurs, de commerce et d’architecture viennent de se rapprocher pour donner naissance à l’incubateur « Centrale Audencia Ensa ». Mettant l’accent sur leurs différences, source de complémentarité, les trois établissements entendent notamment faire émerger des profils mobilisant une double, voire une triple compétence.

Objectif : répondre aux besoins des entreprises ainsi qu’aux enjeux des marchés de demain et proposer une plateforme créatrice de valeur aux entreprises et entrepreneurs.

 

En savoir plus : www.centrale-audencia-ensa.com

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Entreprise #Enseignement supérieur

Tutorat écoles
Voir le produit
Tutorat écoles

Faites appel à un ou plusieurs étudiants de l'Enseignement Supérieur pour développer vos projets

BTS Négociation Relation Client
Voir le produit
BTS Négocation Relation Client

Vous souhaitez renforcer votre équipe commerciale ?

Aéro 2015-2030
Voir le produit
Aéro 2015 - 2030

Vous souhaitez faire évoluer la supply chain de l'aéronautique ?

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Vers une coopération renforcée

Commerce, industrie, services

01/10/2015

Loupe

Lire l'article

Vers une coopération renforcée

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Plein Ouest, l'eMag

Décrypter l'économie de nos territoires

A la une de Plein Ouest

Brèves

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 09

    SEP

  • 18

    JUL

  • 16

    JUN

  • 16

    JUN

  • 10

    JUN

  • 09

    JUN

  • 06

    JUN

  • 29

    JAN

  • 19

    JAN

  • 07

    DEC

  • 26

    OCT

  • 05

    OCT

  • 02

    OCT

  • 02

    OCT

  • 17

    SEP

  • 15

    JUL

  • 06

    JUL

  • 17

    JUN

  • 01

    JUN

  • 27

    MAI

  • 04

    MAI

  • 30

    AVR

  • 10

    AVR

  • 19

    MAR

  • 19

    MAR

  • 03

    MAR

  • Le dernier dossier Plein OuestVoir tous les dossiers

    Rebondir après un échec

    Rebondir après un échec

    Recommander à un ami loader

    CCI Nantes St-Nazaire

    Voir toutes nos implantations
    CCI Pays de la Loire
    Le site web de la CCI Pays de la Loire  
    CCI.FR
    Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie