Commerce, industrie, services

Article

L’Ouest, terre porteuse pour l’entreprise

Publié le 05/12/2016 - Par Magali Le Clanche

Le 23 novembre à la Cité des congrès de Nantes, le Salon des entrepreneurs s’est ouvert sur une plénière, rassemblant divers acteurs économiques du territoire. L’occasion de balayer les opportunités dans l’Ouest, en termes d’entrepreneuriat, et les recettes de ceux, qui sortent du lot.

L’Ouest, terre porteuse pour l’entreprise

Deuxième ville la plus dynamique, en termes de créations d’emplois pour les cadres du privé. C’est le rang qu’occupe la Cité des Ducs, juste derrière Toulouse, selon une enquête de l’APEC. Et cet indicateur n’est qu’un parmi d’autres, reflétant la vitalité entrepreneuriale propre à la métropole Nantes Saint-Nazaire. Le 23 novembre dernier, au Salon des entrepreneurs, une dizaine de figures d’horizons divers (élus de collectivités territoriales, représentant consulaire, chefs d’entreprise, etc.) sont venues en témoigner, lors d’une table ronde intitulée : « Les secteurs porteurs pour entreprendre dans le Grand Ouest ! ».

De la créativité et du pragmatisme

Les élus et institutionnels, dans un premier temps, se sont saisis de cette thématique pour inventorier les ingrédients du dynamisme économique. Parmi ces forces figure le vœu d’avancer collectif, comme l’a rappelé Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. « Si notre territoire est bien positionné sur la création, et surtout la pérennité des entreprises, c’est parce que nous faisons preuve ici de créativité, de pragmatisme et d’une capacité à mettre nos dispositifs ensemble, dans un partenariat public-privé assumé où chacun a son rôle. » Une vision partagée par David Samzun. « Aujourd’hui, nous devons être capables de prendre ensemble des risques. Il nous faut soutenir, développer, vendre un cadre de vie… pour être toujours plus attractifs », commente le maire de Saint-Nazaire et président de La CARENE.
A ce jeu collectif s’ajoutent, selon Paul Jeanneteau, la diversité des filières économiques d’excellence (numérique, EMR, construction navale, aéronautique, santé/biotechnologies, industries culturelles et créatives…) sur le territoire et la présence forte d’entreprises à capitaux familiaux. Sans compter les nombreux clubs et réseaux d’entrepreneurs. Pour le vice-président du Conseil régional, ce maillage dense témoigne de « l’implication des chefs d’entreprise dans l’économie locale et de leur envie de la voir se développer. » De même, pour Philippe Lambert, directeur régional de la Caisse des Dépôts Pays de la Loire, « avec 22 000 créations d’entreprises par an, on peut véritablement parler de niaque entrepreneuriale sur la région. »

Des entreprises bien accompagnées

Pour l’ensemble de ces participants, l’économie porteuse de l’Ouest résulte enfin des moyens d’accompagnement mis en œuvre sur le territoire. « Quand on crée ou on reprend une entreprise, elle est souvent sous-capitalisée. Or il est primordial de lever des fonds et de profiter des prêts d’honneur existants, qui vont avoir un effet de levier, commente d’ailleurs Paul Jeanneteau, en soulignant de même le rôle crucial de l’accompagnement par un autre chef d’entreprise. « Un parrain, ayant déjà vécu cette aventure humaine, fera la jonction entre le porteur de projet et les compétences nécessaires pour créer l’entreprise. »

Dans un second temps, lors de la plénière, les institutionnels ont cédé leurs places à de jeunes créateurs d’entreprise, dont les idées ont déjà séduit, et à des experts dans ce domaine. Même si les nouveaux arrivés sur scène identifient aussi des secteurs en émergence (l’optimisation énergétique, la Silver économie, les services entre particuliers, le drone, etc.), sur lesquels certains surfent, la réussite des jeunes pousses tient souvent à d’autres facteurs. Après les élus, les participants à la plénière réaffirment ainsi la nécessité d’être accompagné voire de nouer des alliances porteuses pour avancer plus vite. C’est le cas de Guillaume Rolland, le créateur de Sensorwake, 1er réveil olfactif remplaçant le son strident du réveil classique par le parfum de son choix (café, vanille, croissants chauds, etc.). Le jeune homme a relaté comment sa start-up avait bénéficié de l’appui de deux pointures. Et pas des moindres puisque la première était… Google. En 2014, le Sensorwake est devenu la 1ère invention française sélectionnée lors du concours international d’innovation Google Science Fair. Puis, l’entreprise a bénéficié de l’impulsion du suisse Givaudan, leader mondial des parfums et arômes. « Ce grand groupe, qui nous a fait confiance dès le départ, nous a aidés à utiliser le meilleur du parfum pour améliorer notre innovation. Via ce partenariat, nous avons pénétré les marchés plus rapidement », retrace Guillaume Rolland.

Quand David s’allie à Goliath…

Jean-François Manceau, responsable du Département Création, Transmission et Financement Entreprises de la CCI Nantes St-NazairePour Jean-François Manceau, responsable du département Création, transmission et financement d’entreprises à la CCI Nantes St-Nazaire, ces alliances entre « petits poucets » et groupes d’envergure s’avèrent fructueuses dans les deux sens. « La capacité à s’allier à Goliath est souvent nécessaire, observe-t-il. Repérer les groupes, les leaders ou marques en mesure de s’intéresser à votre projet constitue une étape importante de la création d’entreprise. Car le grand peut être à la recherche de talents ou de diversification. » Un avis partagé par Alain Belais, directeur général de l’Agence France Entrepreneur (AFE). Selon lui, « tous les mastodontes courent après des projets innovants et disruptifs, dont ils se nourrissent. »
De même, la réussite de start-up résulte souvent de leur capacité à « entendre » les attentes actuelles. Et à revisiter avec ingéniosité des produits ou services existants. « L’opportunité, dans tous les cas, doit forcément répondre à un besoin du marché », rappelle Jean-François Manceau. Des principes, que connaissent bien les entreprises Enerdigit et Shopopop. Créée à Nantes à l’été 2015, la première s’est spécialisée dans la valorisation des effacements de consommation. Ayant développé pour cela des algorithmes et divers outils numériques décisionnels, Enerdigit rémunère ainsi les industriels en contrepartie d’un décalage de leur consommation d’électricité de quelques heures par an. Une innovation arrivée au bon moment. « Enerdigit est le fruit de la rencontre entre une idée et un contexte propice, confirme Bénédicte Pléau, ingénieure fondatrice de la société. Dans le domaine des smart grids, à savoir les réseaux électriques utilisant les nouvelles technologies pour être plus intelligents, j’avais de nombreuses idées mais celle-ci est restée parce qu’elle est applicable aujourd’hui. Cinq ans plus tôt, l’entreprise n’aurait peut-être pas émergé. »

Des innovations d’usage

Même constat pour Johan Ricaut, le co-fondateur de Shopopop, plateforme de livraison collaborative de courses. Son idée : mettre en relation des particuliers qui souhaitent se faire livrer ou livrer, contre une somme modique, des biens achetés sur le web. Avec le développement de nouveaux modes de consommation et de déplacements, cette idée trouve aujourd’hui son marché. « En soi, on n’a rien inventé, commente le jeune entrepreneur. On a simplement apporté la brique numérique nécessaire pour simplifier le service entre particuliers. » Ainsi, qu’il s’agisse d’Enerdigit, de Shopopop ou de Sensorwake, c’est en transformant les usages, et en innovant pour les améliorer, que les start-up se sont différenciées.
Leur dernière recette, enfin, repose sur la souplesse. « Toutes ont une capacité à écouter en permanence le marché pour ajuster en fonction et peaufiner leur offre », observe le responsable de la CCI, auquel le dirigeant de l’AFE fait écho. « Il faut toujours rester en veille et savoir s’adapter car, dans ce domaine, il n’y a pas d’acquis, dit Alain Belais. Blablacar, au départ, cela ne fonctionnait pas. Le vrai coup de génie a été de remettre en cause leur modèle économique pour finalement trouver leurs clients… ».

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Création d'entreprise #Reprise d'entreprise #Développement entreprises #Plein Ouest

Elaborer son business plan
Voir le produit
Formation Finance

Elaborer son business plan

Les documents commerciaux dans l'entreprise
Voir le produit
Formation Gestion

Les documents commerciaux

Construire des tableaux de bord de gestion efficaces : Module 2
Voir le produit
Formation Comptabilité

Piloter votre activité avec des tableaux de bord

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Ces serials entrepreneurs qui rebondissent plus haut

Commerce, industrie, services

16/09/2016

Loupe

Lire l'article

Ces serials entrepreneurs qui rebondissent plus haut

Se faire accompagner après un échec

Commerce, industrie, services

16/09/2016

Loupe

Lire l'article

Se faire accompagner après un échec

Loi Travail : s’informer pour bien agir

Commerce, industrie, services

12/01/2017

Loupe

Lire l'article

Loi Travail : s’informer pour bien agir

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Plein Ouest, l'eMag

Décrypter l'économie de nos territoires

A la une de Plein Ouest

Brèves

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 09

    SEP

  • 18

    JUL

  • 16

    JUN

  • 16

    JUN

  • 10

    JUN

  • 09

    JUN

  • 06

    JUN

  • 29

    JAN

  • 19

    JAN

  • 07

    DEC

  • 26

    OCT

  • 05

    OCT

  • 02

    OCT

  • 02

    OCT

  • 17

    SEP

  • 15

    JUL

  • 06

    JUL

  • 17

    JUN

  • 01

    JUN

  • 27

    MAI

  • 04

    MAI

  • 30

    AVR

  • 10

    AVR

  • 19

    MAR

  • 19

    MAR

  • 03

    MAR

  • Le dernier dossier Plein OuestVoir tous les dossiers

    Rebondir après un échec

    Rebondir après un échec

    Recommander à un ami loader

    CCI Nantes St-Nazaire

    Voir toutes nos implantations
    CCI Pays de la Loire
    Le site web de la CCI Pays de la Loire  
    CCI.FR
    Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie