Commerce, industrie, services

Dossier

Vers une coopération renforcée

Publié le 01/10/2015 - Par Nelly Lambert

Les établissements d’enseignement supérieur et les entreprises : deux mondes que l’on a longtemps opposés, mais qui se rapprochent concrètement depuis plusieurs années.
Une volonté partagée par tous les acteurs. Car une telle coopération induit des bénéfices pour tous : pour les entreprises, bien entendu, mais aussi, plus largement, pour le territoire. 

Vers une coopération renforcée

Premier constat : dans le concert qui chante les louanges d’un rapprochement entre les établissements d’enseignement supérieur et les entreprises, on ne déplore aucune fausse note : les acteurs du territoire sont unanimes. « Il y a toujours eu de la coopération sur la formation ou la valorisation de la recherche, mais aujourd’hui il y a une volonté structurelle, partagée, de dialoguer, de se comprendre et de prendre en compte les besoins et réalités des uns et des autres pour construire de vraies stratégies collaboratives », estime ainsi Christophe Clergeau, vice-président du Conseil régional en charge de l’Économie. Comment expliquer cette harmonie ? « Tout le monde a intérêt à s’impliquer », résume Karine Daniel, vice-présidente de Nantes Métropole, en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Autre élément de réponse : à l’inverse d’autres villes universitaires, la Cité des Ducs de Bretagne se caractérise par un relatif équilibre entre universités et grandes écoles (environ 34 000 étudiants sont inscrits à l’Université de Nantes sur un total de 54 000). Une caractéristique qui se retrouve aussi sur le plan économique avec une multisectorialité. « C’est à la fois une difficulté et une richesse, souligne Patrick Bemmert, vice-président de la CCI Nantes St-Nazaire en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est en effet difficile d’extraire de façon lisible un axe dominant, comme peut le faire la Haute-Garonne par exemple avec l’aéronautique. Mais c’est aussi un atout, car cela donne une dynamique de collaboration et d’adaptabilité à notre territoire : on doit pouvoir passer d’un secteur à l’autre. » Pour organiser cette souplesse, les acteurs économiques ont bien compris qu’il était impératif de jouer collectif. Du côté des entreprises, les avantages d’une synergie avec l’Université et les grandes écoles sont multiples. Premier bénéfice : la coopération favorise l’innovation. « Cela permet d’identifier des thèmes, des projets qui font l’objet de coopération avec éventuellement un compétiteur, un fournisseur, un client… et qui sont de nature à nourrir le dirigeant pour l’aider à trouver de nouveaux axes d’innovation », souligne Patrick Bemmert.

Des bénéfices multiples

Les collaborations croisées facilitent aussi une meilleure gestion des compétences (lire p.24 et 26), en particulier s’agissant des jeunes. Ils bénéficient dès lors d’une formation en adéquation avec les filières économiques présentes sur notre territoire, diminuant d’autant les craintes d’embauche pour les entreprises. Mieux connectés au monde économique pendant leurs études, ils sont aussi plus enclins à monter un projet entrepreneurial. Enfin, les retombées positives d’une collaboration étroite sont également indirectes. « L’attractivité du territoire contribue à l’attractivité des établissements et vice versa. C’est une dynamique gagnant-gagnant », relève Karine Daniel.

Seule note dissonante : ce sont les grandes entreprises qui bénéficient le plus de ce rapprochement. Pour deux raisons : le défaut de connaissance de la part des TPE et PME des axes de collaboration possibles et de leurs bénéfices, ainsi que le manque de ressources. « Les stéréotypes attachés à l’université ont la vie dure, témoigne Olivier Laboux, président de l'Université de Nantes. Pourtant, dès lors que l’on explique ce que l’on fait, les dirigeants de PME se montrent intéressés. Mais ils soulèvent alors une autre objection : celle du temps». « Les grands groupes ont les moyens d’avoir des collaborateurs dont l’activité principale est de structurer la R&D et les relations avec les établissements supérieurs, confirme Patrick Bemmert. C’est pour cela qu’il faut amplifier la visibilité et la lisibilité de que ce peuvent apporter l’université et les grandes écoles aux TPE-PME. » L’élu de la CCI regrette par exemple la lourdeur administrative imposée aux entreprises en vue de l’obtention du crédit d’impôt recherche. « La simplicité pour un chef d’entreprise, c’est d’accéder, dans un délai très court, à une information afin d’établir une collaboration, sans y passer la moitié de son temps. Tout ce qui freine les PME les amène à rejeter les dispositifs mis en place », argue-t-il.

Ce qu’il reste encore à faire…

Les politiques publiques ne sont pourtant pas le seul levier de progression sur ce sujet. Il appartient aussi aux PME de se prendre par la main, notamment sur un thème comme celui de l’innovation. « Elles doivent se projeter dans l’avenir, réfléchir à l’évolution de leur métier et se poser la question des partenaires dont elles ont besoin pour y parvenir. D’autres entreprises ? Des centres de recherche technologique ? Un IUT ou un laboratoire de recherche ? », suggère Christophe Clergeau. Idem sur la formation. « Il faut réussir à en parler comme d’un investissement structurant pour l’entreprise et son avenir et non comme d’une charge. » Un discours aujourd’hui porté par les têtes de réseaux économiques et patronaux, estime-t-il, mais dont il convient encore d’accélérer la maturation. Par exemple, « en associant les entreprises, et pas seulement les branches professionnelles, à la gestion prévisionnelle des emplois sur notre territoire d’ici trois à cinq ans. »

Selon l’élu du Conseil régional, la meilleure méthode pour renforcer encore la coopération consiste à s’appuyer sur des structures relais (comme l’IRT Jules Verne, par exemple) qui partent des besoins des entreprises pour aller mobiliser les compétences et proposer une réponse opérationnelle.

Dans ce sens, le dispositif mis en place par l’Université de Nantes pour répondre aux attentes des sociétés via son Espace Entreprises constitue une véritable avancée. Et du côté des grandes écoles ? « Parfois en concurrence, elles ont des axes de développement essentiellement verticaux, avec des objectifs qui peuvent être contradictoires. Il faut donc trouver des sujets qui favorisent le développement des uns et des autres », relève Patrick Bemmert. C’est la raison d’être des plateformes d’innovation, comme  ID4Food autour de l’agroalimentaire. Un secteur où les acteurs, nombreux, avaient auparavant tendance à travailler en solo. Une première étape avant, peut-être, l’aboutissement ultime pour les entreprises… celui d’un guichet unique vers tous les établissements d’enseignement supérieur, publics et privés.

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Entreprise #Enseignement supérieur

Tutorat écoles
Voir le produit
Tutorat écoles

Faites appel à un ou plusieurs étudiants de l'Enseignement Supérieur pour développer vos projets

BTS Négociation Relation Client
Voir le produit
BTS Négocation Relation Client

Vous souhaitez renforcer votre équipe commerciale ?

Fichier des Comités d'Entreprises Loire-Atlantique Excel
Voir le produit
Fichier des Comités d'Entreprises Loire-Atlantique

Identifiez les Comités d'Entreprises de Loire-Atlantique

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Encourager toutes les vocations entrepreneuriales

Commerce, industrie, services

01/10/2015

Loupe

Lire l'article

Encourager toutes les vocations entrepreneuriales

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Plein Ouest, l'eMag

Décrypter l'économie de nos territoires

A la une de Plein Ouest

Brèves

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 09

    SEP

  • 18

    JUL

  • 16

    JUN

  • 16

    JUN

  • 10

    JUN

  • 09

    JUN

  • 06

    JUN

  • 29

    JAN

  • 19

    JAN

  • 07

    DEC

  • 26

    OCT

  • 05

    OCT

  • 02

    OCT

  • 02

    OCT

  • 17

    SEP

  • 15

    JUL

  • 06

    JUL

  • 17

    JUN

  • 01

    JUN

  • 27

    MAI

  • 04

    MAI

  • 30

    AVR

  • 10

    AVR

  • 19

    MAR

  • 19

    MAR

  • 03

    MAR

  • Le dernier dossier Plein OuestVoir tous les dossiers

    Rebondir après un échec

    Rebondir après un échec

    Recommander à un ami loader

    CCI Nantes St-Nazaire

    Voir toutes nos implantations
    CCI Pays de la Loire
    Le site web de la CCI Pays de la Loire  
    CCI.FR
    Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie