Compétences

Dossier

Innover, la clé d'un succès garanti ?

Publié le 27/05/2015 - Par Fabienne Proux

Fabriquer un produit original, proposer un service inédit, mettre en oeuvre un process industriel plus efficace, répondre aux exigences de différenciation de ses clients… Autant de pistes pour sortir du lot.

Innover, la clé d'un succès garanti ?

La palette de l’innovation est aussi large que diverse et ne concerne pas seulement les activités de pointe. La preuve par l’exemple avec Privilège gourmand, une société de vente en réunion de gâteaux artisanaux régionaux, thés et cafés biologiques, créée par Matthieu et Charles Plassart début 2014 à Rezé. Faute d’avoir pu racheter une entreprise, les frères Plassart se sont lancés dans la création avec une idée davantage originale qu’innovante, mais qui a, en quelques mois, trouvé son marché. « Nous offrons non seulement aux producteurs une alternative à la grande distribution, mais également une source de revenus complémentaires à des personnes pouvant organiser des ventes à domicile », argue Matthieu Plassart.

En un an, le concept a séduit une vingtaine de vendeuses et le dirigeant espère en recruter une centaine d’ici la fin de l’année. « Pour fidéliser les clients et maintenir une activité régulière, nous proposons chaque mois de découvrir une région et un produit », explique-t-il. Les ventes progressent régulièrement pour atteindre 8 000 à 10 000 € de chiffre d’affaires par mois. Un deuxième circuit a été lancé via les comités d’entreprise et des partenariats avec des écoles de commerce pour permettre à des étudiants d’organiser des ventes pour financer un voyage scolaire ou un gala.

Doper les ventes et les marges

Si l’innovation sert à lancer un business, elle permet aussi d’assurer la pérennité d’une entreprise. Face à la disparition des sous-traitants et à la baisse continue des marges, Thierry Bonneau est devenu inventeur. « J’avais un outil de travail, mais pas d’idée, raconte le dirigeant de Cemi, une entreprise de plasturgie de la Montagne. Alors, j’ai observé autour de moi. » Voyant ses filles utiliser un sèche-cheveux pour sécher leur casque, il crée un porte-casque séchant, désinfectant et désodorisant (ZEF 100). Sur sa lancée, il invente une lampe à Led (InovLed) dotée d’un microprocesseur pour programmer l’éclairage dans les élevages.

Des innovations qui lui valent deux médailles d’or au salon international des inventions de Genève, en 2013 et en 2014, ainsi qu’une large couverture médiatique. Et les résultats ne se font pas attendre : dès cette année, Cemi renouera avec les bénéfices après un exercice 2014 dans le rouge. « Nos innovations dopent à la fois le chiffre d’affaires (+35 % en 2014, soit 1,6 M€) et nos marges car ces produits ont une plus forte valeur ajoutée », fait valoir Thierry Bonneau qui a, de plus, recruté trois personnes (14 salariés).

Pascal Métenier a de son côté engagé une stratégie de différenciation par l’innovation en optimisant l’outil de production, dès la reprise de Caliplast en 2000, à la Planche. « Plutôt que de délocaliser, j’ai “robocalisé”, en installant notamment deux cellules automatisées équipées de robots Fanuc six axes polyarticulés, qui accroissent la productivité de 35 %. » Il a ensuite développé des produits en propre tels que des caisses de manutention, des boîtes de rangement, ou encore des lanternes d’élevage d’huîtres. Pour ce faire, Caliplast s’est doté d’un bureau d’études et de conception grâce auquel il peut élargir sa gamme de services et de produits. « Nous intervenons en amont dans la conception et pouvons réaliser des pièces plus complexes intégrant par exemple de l’électronique », développe Pascal Métenier. Une stratégie qui a boosté le chiffre d’affaires (3,7 M€ en 2014 contre 1,5 M€ en 2000) et créé 9 emplois (32 salariés). Caliplast vise désormais les objets connectés.

Zoom

GEPS Techno mise tout sur l'innovation

« L’innovation est dans notre ADN », affirme Jean-Luc Longeroche, président de GEPS Techno, une société spécialisée dans les technologies de production d’électricité à partir des énergies marines renouvelables, qu’il a créée en mai 2011 à Saint-Nazaire avec d’anciens ingénieurs des chantiers STX. « Notre projet phare est un concept consistant à combiner quatre énergies renouvelables (éolienne, hydrolienne, houlomotrice, solaire) sur une seule plateforme afin de faire des économies d’infrastructures », explique le dirigeant. Courant mai, un premier prototype de MLiner de petite dimension sera mis à l’eau pour valider le fonctionnement de cette nouvelle technologie.

GEPS Techno travaille aussi à d’autres projets tels la première bouée permettant de récupérer l’énergie de la houle. L’Ifremer vient de faire l’acquisition du premier exemplaire. D’une puissance de 100 watts, ce procédé doit être amélioré afin d’atteindre les 100 kilowatts. « Notre objectif est de construire des équipements puissants afin de proposer des solutions d’autonomie énergétique en pleine mer aux marchés pétroliers off-shore », annonce Jean-Luc Longeroche.

Jouer collectif

Cemi et Caliplast n’en seraient probablement pas là sans le soutien des divers dispositifs et l’appui des réseaux. La première a bénéficié des aides de la CCI, de la Région (Declic, Dinamic innovation, Atlantique initiatives développement…) et de Bpifrance (170 000 € d’avances remboursables), mais également de l’IRT Jules Verne. Quant à Pascal Métenier, il mise beaucoup sur les projets collaboratifs, à l’instar de celui mené actuellement avec la société lavalloise Red Motion labellisé par le pôle EMC2. Il porte sur un guidon antivibration en composite thermoplastique fibres longues destiné au marché du vélo urbain. Cette innovation sera bientôt commercialisée.

« Jouer collectif » est pour Gwenaël Maubert, délégué général du groupement industriel régional Neopolia, incontournable en matière d’innovation. C’est ce qui a permis à 18 entreprises adhérentes du réseau de remporter le marché de conception et de réalisation du navire de croisière sur la Loire lancé par l’armateur Croisieurope. Avec, à la clé, cinq unités à construire. Tout le challenge était de mettre au point un bateau ultra léger et avec un tirant d’eau inférieur à 80 cm afin de pouvoir remonter la Loire jusqu’à Angers. « Le système de propulsion par roue à aubes du MS Loire Princesse n’est pas innovant, mais nous avons fait évoluer le concept », commente Thibaut Tincelin, qui a repris en 2006 l’agence de design naval Stirling Design International (485 000 € de chiffre d’affaires au 31 mars 2014 ; 7 salariés).

Reconnue pour sa capacité à proposer des solutions innovantes et réalistes, cette agence nantaise permet à ses clients de se démarquer. « Pour un armateur, un navire est sa première force marketing et de différenciation vis-à-vis de la concurrence, explique Thibaut Tincelin. À nous d’être force de proposition pour concevoir un design et une esthétique extérieurs qui feront la différence ».

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Innovation #Stratégie #Commerce #Industrie #Développement entreprises

La croissance externe : ce qu'il faut savoir
Voir le produit
Direction et stratégie

La croissance externe : ce qu'il faut savoir

Financement par les Certificats d'économie d'énergie
Voir le produit
Financement travaux

Nouveau service facilitant l'accès au financement par les certificats d'économie d'énergie

La cohésion du Comité de Direction
Voir le produit
Direction et stratégie

Prendre des décisions ensemble !

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Dessiner l'usine de demain

Commerce, industrie, services

19/03/2015

Loupe

Lire l'article

Dessiner l'usine de demain

Tout miser sur la qualité

Compétences

27/05/2015

Loupe

Lire l'article

Tout miser sur la qualité

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Plein Ouest, l'eMag

Décrypter l'économie de nos territoires

A la une de Plein Ouest

Brèves

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 09

    SEP

  • 18

    JUL

  • 16

    JUN

  • 16

    JUN

  • 10

    JUN

  • 09

    JUN

  • 06

    JUN

  • 29

    JAN

  • 19

    JAN

  • 07

    DEC

  • 26

    OCT

  • 05

    OCT

  • 02

    OCT

  • 02

    OCT

  • 17

    SEP

  • 15

    JUL

  • 06

    JUL

  • 17

    JUN

  • 01

    JUN

  • 27

    MAI

  • 04

    MAI

  • 30

    AVR

  • 10

    AVR

  • 19

    MAR

  • 19

    MAR

  • 03

    MAR

  • Le dernier dossier Plein OuestVoir tous les dossiers

    Rebondir après un échec

    Rebondir après un échec

    Recommander à un ami loader

    CCI Nantes St-Nazaire

    Voir toutes nos implantations
    CCI Pays de la Loire
    Le site web de la CCI Pays de la Loire  
    CCI.FR
    Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie