Compétences

Dossier

Se singulariser en choyant ses salariés

Publié le 28/05/2015 - Par Dominique Perez

Des séances de gym matinales aux séminaires, en passant par les barbecues ou la sophrologie… les entreprises ont mille moyens de faire la différence sur le plan RH en étant attentives au bien-être de leurs salariés. Revue d’exemples.

Se singulariser en choyant ses salariés

Aires de repos avec fauteuils profonds, barbecue sur la terrasse, vue sur la Loire et couleurs tendances…Chez Iadvize, start-up nantaise de 100 salariés spécialisée en solutions d’e-relation client, le décor est soigné et la convivialité n’est pas une option.

Classée cinquième des entreprises françaises où il fait bon travailler au dernier palmarès de Great Place to Work *, et gratifiée d’un prix spécial « Innovation et créativité », la jeune société grandit dans une ambiance faite de décontraction, typique des jeunes pousses qui ont pris leur inspiration du côté de la Californie… Séminaires bi-annuels (40 000 € de budget…), pique-niques, anniversaires… Les moments de pure convivialité ou plus professionnels, comme « les 20 minutes du boss » – petit-déjeuner de présentation des résultats de l’entreprise par Julien Hervouët – s’enchaînent. Cerise sur le gâteau, les salariés disposent d’une cagnotte, un budget virtuel de 150 € par an qu’ils peuvent dépenser pour tout ou partie dans l’intérêt des équipes… ou des clients.

Mais pourquoi tant d’attention ? En partie parce que le bien-être intérieur… se voit à l’extérieur, selon les chefs d’entreprise qui ont choisi d’agir sur ce levier pour déclencher la motivation et l’implication de leurs salariés.

Fondée sur le charisme et les convictions d’un dirigeant, cette ambiance favorise aussi la cohésion sur les résultats. « Dans nos valeurs, nous avons l’excellence, qui va de pair avec l’environnement plaisant que l’on propose », résume Sophie de l'Estourbeillon, responsable RH chez Iadvize. Sur un tableau numérique, au vu de tous, les résultats de l’entreprise s’affichent, ainsi que la situation de chaque salarié par rapport à ses objectifs. Un nouveau contrat signé ? Un gong résonne, suivi d’applaudissements. Être distingué par un prix, apparaître régulièrement dans les médias pour des initiatives remarquables, peut donner une longueur d’avance sur des concurrents qui ont plutôt coutume de communiquer sur leurs produits. Se donner des challenges hors et pendant le temps de travail suscite l’émulation interne.

La proximité, clef du mieux-être

La convivialité est aussi la marque de fabrique de Celencia, cabinet de conseil expert en tertiaire financier, à Saint-Herblain. « Nous confions à nos collaborateurs l’organisation d’évènements », explique Laurent de Ferry, l’un des trois associés, responsable du bureau de Saint-Herblain, qui comprend vingt salariés.

Chaque année, l’un des consultants réunit une petite équipe pour organiser un séminaire. Moment de plaisir, cette rencontre est d’abord l’occasion de “s’affronter” à l’occasion de jeux ou d’épreuves sportives.

Au-delà de ces évènements, l’organisation du travail est elle-même un facteur de différenciation importante pour le chef d’entreprise. En s’installant à Nantes, les associés, tous passés par les gros cabinets de conseil parisiens, souhaitaient également trouver de nouvelles conditions de travail. « Nous recrutons beaucoup de Parisiens, qui cherchent un mode de travail différent, une qualité de vie. Dans un petit cabinet, il est plus facile de jouer la proximité avec les salariés, mais aussi avec les clients. » Celencia en fait un atout concurrentiel : les entreprises faisant appel à une société du cru ont l’assurance de bénéficier de consultants géographiquement proches et qui ne devront pas penser à reprendre leur train le soir.

Même raisonnement chez Syd, autre cabinet de conseil situé à Saint- Herblain, qui met à disposition de ses consultants de vrais appartements, plus sabilisants que des chambres d’hôtel…

Limiter les risques psychosociaux

« Sans management à l’écoute, pas de bien-être », estime François Guérin, président de l’association Dirigeants Responsables de l’Ouest * et dirigeant de Bel’m, entreprise machecoulaise fabriquant des portes d’entrée (600 salariés). Détecter les sources de mal-être, « les signaux faibles » doit, pour ce patron engagé, être la première démarche à entreprendre. Il a mis en place un baromètre social en interne dans ce but. Chez Celencia également, un baromètre réalisé par le cabinet Feel good services mesure le niveau de bien-être des salariés selon des critères qu’eux-mêmes définissent. « Il faut savoir détecter le mal-être, sans avoir
besoin de créer une commission spécifique, juge François Guérin. Si le chef d’entreprise est présent au comité d’entreprise, au Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, dans les usines…, il crée des moments d’échanges qui aident à cette détection. »

Le patron de Bel’m observe des résultats tangibles sur la performance économique de son activité, car ces moments d’échanges et de participation des salariés « favorisent l’innovation ». En outre, une meilleure santé des salariés améliore celle de l’entreprise, qui prévient ainsi des risques psychosociaux très coûteux. « Dans un environnement industriel, on ne peut pas vraiment jouer sur les horaires ou sur le lieu de travail, alors on doit s’assurer que les salariés se sentent bien dans leur poste. »

Il y a quatre ans, il a ainsi initié un plan ergonomie qui a permis de cesser le port de charges lourdes (portes de 40 à 100 kg), de former les salariés aux postures de travail et de les rendre acteurs dans la prévention des risques. « Pendant cinq minutes, chaque jour, à tour de rôle, chaque salarié audite un autre poste de travail que le sien, pour éviter les déviances. » Enfin, tous les matins, les volontaires sont conviés à une séance de gymnastique dans l’atelier. Des actions qui, en six ans, ont permis de diviser par quatre le nombre d’accidents du travail.

Celencia propose également à tous ses consultants des séances de sophrologie pour les aider à gérer leur stress. Chaque collaborateur dispose en outre d’un budget de 200 € mensuels pour s’inscrire dans un club de sport. Des salariés bien dans leur peau et capables de porter à l’extérieur une image positive, constituent en effet une autre manière de faire la différence avec la concurrence. Chez Syd, on prend même soin des salariés qui désirent quitter l’entreprise. « Si quelqu’un souhaite partir, nous estimons qu’il doit trouver un job d’abord pour ne pas qu’il soit en difficulté. » En ces temps où les entreprises doivent soigner leur marque employeur, chouchouter ses équipes constitue une voie de choix.

 

*Cette association, née en Loire-Atlantique, s’est étendue à la Bretagne. Elle réunit 70 chefs d’entreprises liant responsabilité sociétale des entreprises et performance économique. Elle a notamment proposé une formation au Care management.

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Nantes St-Nazaire vous propose des produits ou services en lien sur #Qualité #Compétences #Stratégie #Développement entreprises #Innovation

Les bases du diagnostic stratégique
Voir le produit
Formation Stratégie

Développer l'entreprise

Accueil téléphonique en anglais
Voir le produit
Formation Langues Etrangères

Accueil téléphonique en anglais

Gérer les emplois et développer les compétences
Voir le produit
Formation Ressources Humaines

La GPEC

> Accéder à toute l'offre CCI

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Entreprises à forte croissance : l'option bourse

Commerce, industrie, services

02/06/2014

Loupe

Lire l'article

Entreprises à forte croissance : l'option bourse

Partage Twitter Partage Facebook Partage Google Plus Partage LinkedIn

Plein Ouest, l'eMag

Décrypter l'économie de nos territoires

A la une de Plein Ouest

Brèves

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 26

    SEP

  • 09

    SEP

  • 18

    JUL

  • 16

    JUN

  • 16

    JUN

  • 10

    JUN

  • 09

    JUN

  • 06

    JUN

  • 29

    JAN

  • 19

    JAN

  • 07

    DEC

  • 26

    OCT

  • 05

    OCT

  • 02

    OCT

  • 02

    OCT

  • 17

    SEP

  • 15

    JUL

  • 06

    JUL

  • 17

    JUN

  • 01

    JUN

  • 27

    MAI

  • 04

    MAI

  • 30

    AVR

  • 10

    AVR

  • 19

    MAR

  • 19

    MAR

  • 03

    MAR

  • Le dernier dossier Plein OuestVoir tous les dossiers

    Rebondir après un échec

    Rebondir après un échec

    Recommander à un ami loader

    CCI Nantes St-Nazaire

    Voir toutes nos implantations
    CCI Pays de la Loire
    Le site web de la CCI Pays de la Loire  
    CCI.FR
    Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie