CCI Nantes St-Nazaire
CCI Nantes St-Nazaire
16 Quai Ernest Renaud - CS 90517
44105 Nantes Cedex 1

Tel : 02 40 44 60 00
communication@nantesstnazaire.cci.fr

Communiqué de presse

Tourisme - 07 Février 2017

2016, début de reprise pour l’hôtellerie et les résidences de tourisme de Nantes ?

Lancement d'un nouvel outil de suivi des performances de l’hôtellerie et des résidences de tourisme

24h pour vous répondreUne question ? Nos conseillers vous répondent !

Lancement de l'observatoire des hôtels et résidences de tourisme de Nantes Métropole

 

De gauche à droite : Jean-François Dauchel Président Club Hôtelier Nantes Métropole, Florent Daniel In Extenso et François-Xavier de Boüard, Vice-Président CCI Nantes St-Nazaire en charge du tourisme

La CCI Nantes St-Nazaire, le Club Hôtelier de la métropole nantaise et le cabinet de conseil In Extenso TCH se sont associés pour mettre en place Lancement d'un nouvel outil de suivi des performances de l’hôtellerie et des résidences de tourisme.

Fort de la participation de près des deux tiers du parc hôtelier et résidentiel nantais, ce nouvel instrument de pilotage permet de suivre avec une précision inégalée les performances mensuelles du marché. Le soutien de plusieurs partenaires – Aéroport Nantes Atlantique, le Convention Bureau de Nantes St Nazaire Développement, Expo Nantes, SNCF. – permet, en outre, de replacer ces performances dans leur contexte et d’enrichir la réflexion des professionnels. Les premiers résultats présentés ci-dessous sont issus de ce nouvel outil qui sera enrichi dans les mois à venir.

 

Les dernières années ont été difficiles pour le marché hôtelier et résidentiel français. Nantes n’a pas fait exception à la règle et comme de nombreuses autres grandes agglomérations a vu les performances du secteur fortement baisser. Il faut dire qu’en plus d’une conjoncture économique morose, le secteur a dû composer avec le risque sécuritaire et faire face, avec l’ubérisation du secteur, à l’émergence de nouveaux concurrents.

 

Pourtant dans un tel contexte les hébergeurs ont continué à se mobiliser pour rendre la destination attractive et faire venir les touristes d’affaires comme d’agrément. Ils ont été un maillon essentiel dans la stratégie touristique de la destination.

 

Cette implication a payé en 2016 puisque le chiffre d’affaires hébergement du secteur a progressé de 6% sur l’agglomération. La hausse du chiffre d’affaires hébergement a été essentiellement portée par un retour des clients puisque l’occupation des hôtels a augmenté de près de 5% par rapport à 2015. Les prix moyens ont progressé mais les exploitants ont été prudents. Ils ont mené des politiques tarifaires préservant l’attractivité de la destination. Les prix moyen n’ont ainsi progressé que de 1,2%, soit à peine plus que l’inflation.

 

L’ensemble des catégories a profité de ce retour des clientèles, à l’exception de l’hôtellerie super-économique. De l’économique au milieu de gamme / haut de gamme, la progression de la fréquentation s’échelonne dans une fourchette étroite de 5% à 6%. De même, l’ensemble des catégories affiche un prix moyen stable par rapport à 2015.

 

Ces progressions s’inscrivent dans une tendance nationale à la reprise dans les grandes agglomérations. Nantes est toutefois l’une des rares destinations, avec Bordeaux, à afficher une croissance sensible du chiffre d’affaires hébergement sur l’ensemble des catégories. Rennes fait ainsi mieux sur la catégorie super-économique mais affiche des croissances moins fortes sur le milieu de gamme. Idem pour Lille et Strasbourg où la croissance a été moins vigoureuse sur la plupart des catégories.

 

Pour Nantes, le centre-ville comme la périphérie ont contribué à la croissance de l’activité. La périphérie affiche des taux de croissance un peu plus forts que le centre-ville mais il s’agit là d’un effet de rattrapage. Les établissements périphériques avaient davantage souffert de la crise. La reprise leur bénéficie donc de façon plus marquée. Le centre-ville n’en continue pas moins d’afficher des niveaux d’occupation et de prix moyen sensiblement supérieurs à la périphérie, même si les prix moyens ont eu tendance à être davantage sous pression.

 

Le dynamisme de la destination doit beaucoup à une demande d’affaires qui a retrouvé de la vigueur, aidé en cela par la qualité du tissu économique nantais. Autres filières porteuses, le marché MICE – Meetings, Incentives, Congress & Events – dont l’activité a été stimulée par le succès du Convention Bureau et du nouveau Club MICE. Des évènements comme les Journées de la Neurologie (avr. 2016) ou le Climate Chance (sept. 2016) ont apporté un surplus de demande et de chiffre d’affaires bienvenu pour les hôtels et les résidences de tourisme de la destination. Enfin, Nantes continue de démontrer sa capacité à attirer des clientèles d’agrément avec notamment des hausses d’occupation non négligeables au mois d’août, en dépit de l’annulation du congrès du Parti Socialiste.

 

2016 marque donc un début de reprise pour l’hôtellerie et les résidences de tourisme de Nantes. Cette reprise reste cependant fragile et devra se confirmer en 2017. S’il faut espérer que la reprise économique française se confirme et que l’environnement sécuritaire se fasse plus léger, l’ensemble des acteurs locaux devra travailler de concert pour continuer à faire de Nantes une destination attractive. Le nouvel observatoire de l’hôtellerie et des résidences de tourisme de Nantes sera l’outil idéal pour observer les résultats de ce travail et accompagner les professionnels dans leurs réflexions. La connaissance de son marché et le suivi régulier de l’évolution des données clés sont indispensables dans un environnement laissant aussi peu de visibilité.

 

 

 

Ajout à vos favoris

Cette page a été ajoutée à vos favoris dans votre espace personnel.

Recommander à un ami loader

CCI Nantes St-Nazaire

Voir toutes nos implantations
CCI Pays de la Loire
Le site web de la CCI Pays de la Loire  
CCI.FR
Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie