CCI Nantes St-Nazaire
CCI Nantes St-Nazaire
16 Quai Ernest Renaud - CS 90517
44105 Nantes Cedex 1

Tel : 02 40 44 60 00
communication@nantesstnazaire.cci.fr

Communiqué de presse

Tourisme - 01 Avril 2016

4èmes Tendances de l’Hôtellerie dans le Grand Ouest

Evolution du parc, performances et projections 2016

24h pour vous répondreUne question ? Nos conseillers vous répondent !

Un nouvel élan

 

Nantes, le 31 mars 2016 – La CCI Nantes St-Nazaire et In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie (TCH) ont organisé la conférence annuelle des Tendances de l’Hôtellerie 2016 dans le Grand Ouest. L’occasion de revenir sur l’évolution de l’offre hôtelière du Grand Ouest dont le parc a enregistré au cours des cinq dernières années la disparition de près de 200 établissements représentant 3 000 chambres mais avec dans le même temps la création de près de 4 500 chambres. Côté performances, l’hôtellerie du Grand Ouest a enregistré une croissance des chiffres d’affaires hébergement. Elle a été aidée en cela par les aléas du calendrier et de la météo mais aussi grâce à un retour des clientèles affaires. Tous les territoires n’ont pas bénéficié de cette reprise mais elle de bon augure pour 2016.

 

Evolution du parc

 

Début 2016, les régions Bretagne et Pays de la Loire rassemblaient 1 616 hôtels pour un peu plus de 50 400 chambres (8% du parc hôtelier national). Comparé aux données de début 2015, le parc a peu évolué, gagnant seulement une trentaine de chambres (+0,1%). Pourtant, le marché a encore connu de nombreux mouvements :

 

  • 35 disparitions d’hôtels (environ 600 chambres, soit 17 en moyenne). Dans environ 40% des cas il s’agit d’une cessation d’activité pour des raisons diverses (départ en retraite, problématique de mise aux normes des chambres, etc.). 35% des disparitions correspondent à des défaillances entraînant la fermeture de l’établissement. Enfin, les 25% restants sont répartis entre des petits hôtels qui font le choix d’une reconversion en meublés/chambres d’hôtes et d’autres qui sont cédés pour faire place à un programme immobilier.

 

En dépit d’un chiffre qui peut paraître élevé, cet état des disparitions d’hôtels sur l’année 2015 s’inscrit dans le prolongement d’une tendance stable depuis plusieurs années
(39 disparitions d’hôtels par an en moyenne sur 2011-2015 dans le Grand Ouest). Le constat est identique à l’échelle nationale, où une partie de la « petite hôtellerie » tend à disparaître, notamment sur les territoires à dominante rurale.

 

  • 9 créations d’hôtels (près de 400 chambres, soit 43 en moyenne), équitablement réparties entre Pays de la Loire et Bretagne. Les mises en marché de nouveaux produits ont été moins nombreuses que les années précédentes : sur 2012-2014, 15 à 20 hôtels par an ont en effet été créés, notamment dans les grandes villes de l’Ouest.

 

Les ouvertures recensées illustrent la diversité de l’offre, de l’hôtellerie Super-économique (Ace Hôtel Angers, Première Classe Laval) au boutique hôtel Haut de Gamme (Castelbrac, Dinard) en passant par des hôtels de charme sur une gamme intermédiaire : Les 3 Lieux, nouvel hôtel de 28 chambres sur les bords de Loire (Les Ponts-de-Cé, Angers sud), Domaine de la Boulaie, complexe composé de 14 lodges en bois à Treize-Vents, près du Puy du Fou.

 

  • Un gain d’environ 230 chambres lié à des remises en marché : hôtel obsolètes rénovés, réouvertures d’hôtels fermés, extensions de capacités, etc.

 

Au final, au cours des cinq dernières années, près de 200 hôtels ont disparu dans le Grand Ouest, représentant 3 000 chambres. Comme dans le reste de la France, ce phénomène a été contrebalancé par la création d’environ 70 établissements et près de 60 remises en marché pour un total de 4 500 chambres. La crise économique et les contraintes règlementaires ont accéléré la transition du parc hôtelier, avec des professionnels par ailleurs confrontés à l’essor de l’offre dite « collaborative ».

 

Performances 2015

 

L’année écoulée n’aura pas encore été celle de la reprise. L’hôtellerie française affiche, en global, un bilan mitigé. Le chiffre d’affaires hébergement de l’ensemble de l’hôtellerie française stagne en 2015 mais avec une orientation à la baisse sur plusieurs catégories. Les catégories Luxe et Milieu de gamme ont ainsi terminé l’exercice avec un léger recul de leur chiffre d’affaires hébergement. Tandis que l’hôtellerie Super-économique affiche cette année encore le plus fort recul de chiffre d’affaires hébergement de l’hôtellerie française. A l’inverse, l’hôtellerie économique et surtout haut de gamme enregistrent une légère progression. Cette dernière catégorie apparait comme la plus dynamique du secteur même si avec une progression de moins de 2% du chiffre d’affaires hébergement il n’y a pas de quoi à pavoiser.

 

Traditionnelle locomotive de l’hôtellerie française, en raison de l’importance de son parc et du dynamisme du marché, Paris affiche cette année une baisse généralisée des chiffres d’affaires hébergement. La baisse est modérée pour les catégories supérieures – l’hôtellerie haut de gamme et de luxe enregistre des reculs inférieurs à 2% – beaucoup plus marquée pour les catégories économique et milieu de gamme. Sur ces dernières catégories, les chiffres d’affaires hébergement sont en moyenne en retrait de 3 à 5%.

 

L’hôtellerie parisienne a été fortement impactée par les attentats de janvier et novembre. Ces évènements dramatiques ont pesé sur l’activité hôtelière. A cela s’est rajouté l’impact encore mal mesuré de l’économie collaborative, très présente à Paris.

 

Hors de Paris, le bilan de l’année 2015 est beaucoup plus positif. La Province a réalisé une année encourageante. La quasi-totalité des catégories a observé une progression du chiffre d’affaires hébergement. Les catégories Supérieures – haut de gamme et luxe – ont même terminé l’exercice 2015 en affichant des hausses dépassant les 5%. Seules les catégories économique et super-économique sont en retrait avec des chiffres d’affaires hébergement en stagnation.

 

C’est avant tout la fréquentation qui a permis de tirer les chiffres d’affaires hébergement vers le haut. La quasi-totalité des catégories affichent un taux d’occupation en hausse. Les progressions restent modestes mais sont appréciables après des années difficiles. Les prix moyens sont également sur la bonne pente. Sans afficher de hausses spectaculaires, ils sont globalement en augmentation par rapport à l’année passée. De ce point de vue, 2014 avait été une année difficile avec l’augmentation de la TVA que beaucoup d’hôtelier avaient du mal à répercuter dans leurs tarifs.

 

Le Grand Ouest, hors grandes agglomérations, s’inscrit dans cette dynamique favorable, voire l’accentue. L’année 2015 a été globalement une année de reprise pour l’hôtellerie du Grand Ouest. De l’hôtellerie super-économique au luxe les chiffres d’affaires hébergement sont en nette progression. L’augmentation est de l’ordre de 5% pour les catégories d’entrée de gamme (super-économique et économique). Elle est encore plus marquée pour les catégories supérieures. Le chiffre d’affaires hébergement des établissements haut de gamme et luxe affiche une croissance de 6% et la hausse atteint même les 9%pour les hôtels milieu de gamme.

 

L’hôtellerie du Grand Ouest, hors grandes agglomérations, a bénéficié de plusieurs avantages. Le calendrier scolaire a ainsi été plus favorable en début d’année avec un excellent mois de mars pour les hôteliers. En outre, la météo favorable associée à un bon calendrier des ponts ont permis de réaliser de belles progressions sur les ailes de saison. Le littoral a enregistré de très belles performances sur ces périodes. Surtout, le Grand Ouest, comme le reste de la Province a bénéficié au printemps et à l’automne d’une activité affaires plus dynamique. Année impaire, on a enregistré davantage de grands congrès qui associés avec un marché individuel affaires favorable ont dynamisé l’hôtellerie du Grand Ouest.

 

Pour les Grandes Agglomération de l’Ouest le bilan est contrasté. L’hôtellerie de Nantes affiche une croissance sensible des chiffres d’affaires hébergement, quelque soit la catégorie. Les progressions sont de 5% à 6% selon les catégories. Pour les autres agglomérations, les performances sont globalement toujours orientées à la baisse. L’hôtellerie milieu de gamme fait bien exception avec des chiffres d’affaires hébergement en augmentation mais pour les autres catégories les RevPAR sont encore en recul.

 

Projections d’activité 2016

 

L’hôtellerie en 2016 devrait bénéficier d’un contexte favorable permettant d’espérer une accélération de la croissance. La France, et avec elle l’hôtellerie, devrait directement ou indirectement bénéficier :

  • D’un PIB en légère progression,
  • D’une parité euro/dollar favorable aux économies européennes,
  • D’un Euro 2016 à même de contribuer au tourisme français,
  • D’un contexte difficile sur le pourtour sud de la Méditerranée qui favorise les reports de clientèle vers l’Europe et la France.

 

Les perspectives restent néanmoins impactées par les incertitudes liées au risque sécuritaire et à un environnement économique en léger mieux mais qui tarde afficher les signes d’une nette reprise.

 

Au global, les chiffres d’affaires hébergement devrait connaître, pour l’ensemble de la France, une progression entre 1,1% et 2,1% et plus précisément par catégorie :

  • L’hôtellerie de luxe : retour de la croissance entre 1,4% et 2,4%
  • Le Haut de Gamme : consolidation de la reprise avec une croissance entre 1,7% et 2,7%
  • Le Milieu de Gamme : retour de la croissance entre 2% et 3%
  • Le marché Economique : modeste retour de la croissance entre 0,9% et 1,9%
  • Le marché Super Economique devrait connaître une année de reprise avec des perspectives de croissance entre 0,2% et 1,2%

 

Lettre Tourisme Info : l’information économique sur les tendances et nouveaux concepts de la profession

 

Il s’agit d’une lettre d’information économique sur le tourisme destinée aux professionnels du Tourisme. Cette newsletter bimestrielle est réalisée en partenariat avec la CCI Maine et Loire.

Celle-ci donne des informations nationales et régionales, mais aussi sur l’actualité de la profession sur notre département et une sélection des entreprises créées dans la filière.

Elle présente notamment :

-    des nouvelles tendances, des innovations de nouveaux concepts d’hébergement ou de restauration…

-    des sujets liés à la règlementation

-    des chiffres clés liés à certaines études réalisées

-    et les évènements et temps fort à venir

 

Le premier numéro est sorti en Février 2016 et la deuxième lettre vient d’être diffusée. On y retrouve par exemple un article sur le lancement du Club Mice, la création du nouvel office de tourisme intercommunal de Pornic, un deuxième Hôtel Econuit sur St-Nazaire, etc…

 

Télécharger Tourisme Info

 

 

Ajout à vos favoris

Cette page a été ajoutée à vos favoris dans votre espace personnel.

Recommander à un ami loader

CCI Nantes St-Nazaire

Voir toutes nos implantations
CCI Pays de la Loire
Le site web de la CCI Pays de la Loire  
CCI.FR
Le portail des Chambres de Commerce et d'Industrie