CCI Nantes St-Nazaire
CCI Nantes St-Nazaire
16 Quai Ernest Renaud - CS 90517
44105 Nantes Cedex 1

Tel : 02 40 44 60 00
communication@nantesstnazaire.cci.fr

Actualité

Tourisme infos - L'info spécialisée des professionnels du tourisme

Tourisme - 16 Décembre 2019

Actualités professionnelles

L'info spécialisée des professionnels du tourisme.

24h pour vous répondreUne question ? Nos conseillers vous répondent !

Actualités  professionnelles

 

DES RESTAURANTS BIENTÔT CERTIFIÉS « BIO » EN FRANCE : SOUS QUELLES CONDITIONS ?

L'Agence Bio annonce que la certification "bio" pourra prochainement appartenir aux restaurants dont la moitié des produits achetés pour cuisiner sont bio. La mise en place opérationnelle des certifications devrait débuter au 1er janvier prochain. Les 3 niveaux de certification suivants existeront : la catégorie 1, les restaurants dont 50 % à 75 % des approvisionnements sont bio ; la catégorie 2, avec 75 % à 95 % de bio ; et la catégorie 3, avec un minimum de 95 % de bio.

Source : Lechef.com, 19/11/2019

LE TRANSFERT DES LICENCES VA REDEVENIR LIMITÉ AU DÉPARTEMENT

Les députés viennent d'adopter, jeudi 21 novembre un amendement qui rétablit le transfert des licences IV au niveau départemental, limite les zones protégées à 3 catégories d'établissement et permet la création de nouvelle licence IV dans les communes de moins de 3500 habitants, afin de soutenir les petits commerces dans les zones rurales et faciliter la réimplantation des cafés dans ces communes. Néanmoins, elles ne seront pas transférables au-delà d'une même intercommunalité, afin d'éviter le départ de ces nouveaux débits de boissons vers des territoires plus attractifs.

Source : www.lhotellerie-restauration.fr, 21/11/2019

QUI SONT CES GENS QUI NE JURENT QUE PAR LES AVIS EN LIGNE ?

Sur les sites comme Tripadvisor ou même sur Google, impossible d'échapper aux avis de la communauté. Restaurant, hôtel, boulangerie de quartier et même médecin, aujourd'hui tout et tout le monde peut être noté sur une échelle de 1 à 5. Globalement, les accros aux avis en ligne sont unanimes. Une note inférieure à 4, c'est non. Mais à force de consulter des recommandations, chacun se fixe ses propres critères. De l'opinion générale, le nombre d'avis est aussi important que celui d'étoiles. Face à Google, ni les étoiles du Guide Michelin ni les recommandations des proches ne font pas le poids. Ainsi, grâce à Internet, il a la possibilité de ne plus prendre de risque pour son dîner du soir. " Oui, on n'a plus de surprise mais on a des certitudes. Et je trouve ça plutôt positif, ", explique un internaute. Enfin, tous les experts des avis en ligne ont un point commun : ils ne rédigent presque jamais d'avis alors qu'ils les consultent presque quotidiennement.

Source : www.ladn.eu, 15/11/2019

TENDANCE #INSTAFOOD : AU-DELÀ DES PAPILLES LE PLAISIR

La tendance Instafood s'est imposée chez une part non négligeable des consommateurs Français. Un tiers des Français déclarent avoir déjà pris des photos de leurs plats – soit chez eux soit au restaurant –, et un quart les ont ensuite publiées sur les réseaux sociaux. Le souci esthétique est devenu partie prenante de l’alimentation pour de nombreux Français. 28 % indiquent avoir déjà choisi leur plat en fonction de son caractère esthétique, pour pouvoir l’admirer ou le prendre en photo plus facilement. Extrait du Zoom de l'Observatoire Cetelem d'après une enquête réalisée par Harris Interactive en ligne du 22 au 24 octobre 2019 auprès de 1 028 Français âgés de plus de 18 ans.

Source : L'Observatoire Cetelem, 11/2019

LA CUISINE VÉGÉTALE EN ÉCOLE HÔTELIÈRE : RÉPONDRE AUX NOUVELLES ATTENTES

VegOresto, une initiative de l'association L214, éveille les futurs chefs à la cuisine végétale en proposant aux écoles hôtelières deux modules de formation gratuits qui viendront enrichir le travail des professeurs. L'objectif est d'exposer aux professionnels de la restauration toute l'importance de savoir s'adapter aux nouvelles habitudes de consommation de la clientèle. L'offre de formation VegOresto répond ainsi aux référentiels de certification de l'Éducation nationale, notamment à celui du niveau bac pro : " C5-1.1 Être à l'écoute de la clientèle. [...] Remarques, besoins de la clientèle (y compris spécifiques : menu végétarien, végétalien...) ". " Il est grand temps de former les futurs chefs aux réalités auxquelles ils vont être confrontés sur le terrain. Cuisiner vegan ne s'improvise pas. Les jeunes qui auront eu une formation seront plus à même de répondre aux attentes des clients ", estime Olivier Heraud, chargé de mission VegOresto, ancien professeur de pâtisserie et responsable de filière alimentaire.

Source : Tendancehôtellerie.fr, 03/10/2019

 

 

Ajout à vos favoris

Cette page a été ajoutée à vos favoris dans votre espace personnel.

Recommander à un ami loader