CCI Nantes St-Nazaire
CCI Nantes St-Nazaire
16 Quai Ernest Renaud - CS 90517
44105 Nantes Cedex 1

Tel : 02 40 44 60 00
communication@nantesstnazaire.cci.fr

Actualité

Commerce infos - Distribution

Commerce - 05 Février 2019

Distribution

L'information spécialisée des professionnels du commerce.

24h pour vous répondreUne question ? Nos conseillers vous répondent !

DISTRIBUTION

 

Autorisations d'ouverture : ce qui change dans les seuils

La loi Elan (Evolution du logement, de l'aménagement et du numérique) du 24 novembre 2018, a créé de nouveaux seuils d'autorisation de surfaces commerciales pour la revitalisation des centres-villes. Le seuil de déclenchement de l'AEC (autorisation d'exploitation commerciale) en France reste celui institué par la LME (loi de modernisation de l'économie, d'août 2008) : 1 000 m². La législation ouvre le droit aux conseils municipaux des communes de moins de 20 000 habitants de soumettre les projets de 300 à 1 000 m² de surface de vente à l'avis de la CDAC (commission départementale d'aménagement commercial), dont la décision primera. Pour les gros projets de 20 000 m² , la CNAC peut s'autosaisir du dossier même s'il a reçu un avis favorable de la commission départementale. La loi Elan favorise la création de commerces en centre-ville. Les opérateurs peuvent librement créer les surfaces de vente qu'ils souhaitent sans passer par l'AEC sauf si la convention associant communes, intercommunalités et Etat décide de fixer des seuils exigeant le passage en CDAC.
Source : LIBRE SERVICE ACTUALITES, 10/01/2019
 

Le commerce de proximité bousculé par de nouveaux concepts

De nouveaux concepts tentent de bousculer les enseignes pour attirer une clientèle à la recherche d'une consommation zéro gaspi, à moindre prix et d'économie circulaire. Les grandes enseignes comme U Express, Carrefour Contact, Franprix, ou Monop' répondent à cette situation avec de nouveaux modèles parfois très urbains comme les drive piétons. Comptoir de Campagne, start-up lyonnaise qui possède 6 magasins, entend multiplier les ouvertures de commerce dans les territoires ruraux - jusqu'à 2.000 habitants - en proposant des offres multiservices et connectées." Nos magasins proposent des produits alimentaires de proximité, mais aussi des services de cordonnerie, pressing, retouches, repassages, livraison de gaz, des fleurs, des livres ainsi qu'un salon de thé. " Le tout est complété par un site Internet d'e-commerce. L'offre est très large pour attirer un maximum de clients potentiels. A Toulouse, vient d'ouvrir le Drive tout nu. Les produits alimentaires livrés au drive privilégient les produits locaux. Ils sont tous dans des emballages réutilisables que le consommateur est invité à ramener. InVivo a créé l'enseigne Frais d'Ici qui jouxte les jardineries Gamm Vert lui appartenant.
Source : LES ECHOS, 14/01/2019
 
 
Ces concepts qui cassent les codes
Parmi les nouvelles tendances en franchise, pour 2019, les bars dédiés à l'univers du jeu vidéo, les escape games, la restauration vegan... Des chaînes veulent ainsi bousculer les codes du marché pour se positionner sur des créneaux émergents ou pour renouveler la façon d'exercer un métier déjà connu. Les nouvelles tendances ne s'inscrivent pas toujours dans la durée. Il arrive que les consommateurs se détournent d'un produit ou d'un service qu'ils ont un temps plébiscité ou qu'une concurrence trop vive viennent freiner la croissance d'un marché émergent, comme cela a été le cas pour l'aquabiking ou la cigarette électronique. Le co-working devrait connaître une forte progression. Certains acteurs de ce marché font également appel à la franchise pour multiplier les implantations.
Source : FRANCHISE MAGAZINE, 2019
 

Nous anti-gaspi met en rayons les invendus alimentaires

L'enseigne "Nous anti-gaspi" récupère auprès des industriels et des producteurs, des invendus qu'elle propose dans ses deux premiers magasins installés à Rennes et Saint-Malo, à des prix défiant toute concurrence. Les gammes sont composées de produits frais, viandes, poissons, légumes, épicerie..., des produits aux emballages non-conformes, des légumes moches, des yaourts à la date limite de consommation... L'enseigne les achète à un prix faible, les met en rayon et les propose à un montant de 20 à 30% plus bas que ceux pratiqués dans des enseignes classiques. L'objectif est d'offrir aux consommateurs un nouveau mode de consommation malin, qualitatif, et qui fait du bien à la planète. L'enseigne " Nous anti-gaspi " souhaite ouvrir une vingtaine de magasins, en Bretagne, dans les Pays de la Loire et dans le Centre de la France.
Source : LES ECHOS, 14/01/2019
 

Ajout à vos favoris

Cette page a été ajoutée à vos favoris dans votre espace personnel.

Recommander à un ami loader