CCI Nantes St-Nazaire
CCI Nantes St-Nazaire
16 Quai Ernest Renaud - CS 90517
44105 Nantes Cedex 1

Tel : 02 40 44 60 00
communication@nantesstnazaire.cci.fr

Actualité

Tourisme infos - Infos locales

Tourisme - 05 Décembre 2022

Infos locales

L'info spécialisée des professionnels du tourisme.

24h pour vous repondreUne question ? Nos conseillers vous répondent !

Infos locales

La Baule-Escoublac - La priorité aux saisonniers

La Ville a retenu la société Podeliha pour installer dans l’ex-camping municipal trente logements destinés aux travailleurs saisonniers.

Ce coin niché dans la pinède en bordure immédiate de la forêt d’Escoublac et à deux pas de l’avenue Lajarrige aurait pu être destiné à un projet immobilier privé. La Ville a préféré garder son précieux foncier pour trouver une autre destination à l’ex-camping municipal du Bois-d’Amour qui est resté fermé cet été. Le site sera transformé en logements pour les indispensables travailleurs saisonniers. 

Pour Laurence Briand, l’adjointe au Développement économique, «l’objectif était de proposer aux acteurs économiques des logements de qualité à des prix concurrentiels pour leurs salariés saisonniers».

Une zone boisée et protégée où 95 % de l’espace n’est pas exploitable. Mais cette zone boisée de 5 hectares est classée et donc extrêmement protégée. Seulement 2 000 m² pourront être utilisés et il faudra des constructions mobiles, donc sur roues. Podeliha a déjà construit des habitations semblables en Vendée.

Les trente logements pour le projet baulois feront 20 m², avec des espaces vie, cuisine, nuit et une terrasse privative. Ce qui a également fait pencher la balance en faveur de la société angevine, c’est sa capacité à livrer les logements pour une implantation en avril 2023. Ils pourront accueillir les saisonniers dès juin. En 2024, dix logements supplémentaires y seront implantés.

Les loyers ont été fixés à 550 € par logement pour deux personnes (les espaces nuit sont séparés) soit 275 € chacun, la consommation d’eau et d’électricité seront comprises. La priorité sera de répondre aux besoins des acteurs du tourisme pendant les quatre mois stratégiques de la saison, mais le reste du temps ils pourront servir à des gens dans la précarité ou qui ont juste besoin de trouver un logement rapidement à La Baule. 

Source : Presse-Océan,1/12/2022

Saint-Julien-de-Concelles - De lourds travaux prévus au camping

« À la suite du renouvellement de la Délégation de service public (DSP) pour le camping du Chêne, nous prévoyons des travaux d’aménagements et d’améliorations avec l’objectif d’un label camping orienté nature tout en maintenant ses trois étoiles, détaille Frédéric Bernard, adjoint au tourisme, à la culture et a l’événementiel. Il s’agit également de développer l’attractivité du site et du tourisme en lien avec les bords de Loire. »

Le choix du délégataire est prévu fin novembre, « trois sont en lice sur l’ensemble des réponses », annonce l’adjoint. Il sera désigné officiellement lors du prochain conseil municipal. « Une partie des travaux, dont le prix sera déterminé à la suite de l’appel d’offres, est à la charge du délégataire », explique Nathalie Charbonneau, élue en charge des finances et de la communication.

« Nous sommes proches de la mise en œuvre du projet. Les fonds européens Leader et Feder seront sollicités, de même que toutes les possibilités de subventionnement », précisent les élus. 

Ce site est à un endroit stratégique qui doit faire lien avec la Loire à vélo, les pistes cyclables et nos bords de Loire.

Source : Ouest-France, 24/11/2022

Saint-Aignan-Grandlieu - itinérance. Au château de la Plinguetière, les cyclistes sont les bienvenus

Le château de la Plinguetière, à Saint-Aignan de Grand Lieu, fait partie des 19 hébergements Group'AVélo, premier réseau d'hébergements labellisés Accueil Vélo, s'adressant à des groupes voyageant à vélo le long de la Loire, dans la région des Pays de la Loire. Les hébergements sont situés tous les 40 km en moyenne, et permettent des étapes conviviales.

Le projet s'adresse à des groupes scolaires avec des séjours d'intégration, Savoir-Rouler à vélo et des séjours en itinérance. Et encore à des groupes avec des enfants en situation de handicap, des associations, des familles ou amis, des clubs de cyclotourisme, des entreprises…

A la Plinguetière, les randonneurs sont accueillis au château, pour le gîte et le couvert. Ils peuvent dormir dans les chambres du château ou dans l'un des nombreux chalets que compte le domaine, dans un immense parc arboré.

Group'AVélo met à disposition un tarif préférentiel et du matériel vélo adapté. Des aides aux familles pour les classes de découvertes sont proposées par le Département, les municipalités …

" C'est un projet porté par l'Unat Pays de la Loire (union nationale des associations du tourisme associatif)" , commente Olivier Bernard, directeur du château de la Tourmelière, cocréateur du réseau Group'Avélo, et administrateur de l'Unat. En juin dernier, Group'AVélo a été récompensé par les Acteurs du Tourisme Durable (association ATD), en recevant le prix Trophée Horizon dans la rubrique du Tourisme pour Tous.

Source : Le Courrier du Pays de Retz, 18/11/2022

Nantes-Sud-Loire Vignoble - Pourquoi réorganiser l’office de tourisme ?

Dépendant du syndicat mixte du Scot et du pays du vignoble nantais, l’office de tourisme du vignoble de Nantes est en pleine restructuration après dix ans d’existence. Sa forme juridique actuelle, un établissement public territorial industriel ou commercial (Epic), sera bientôt abandonnée.

Au 1er janvier 2024, l’office doit connaître un nouveau départ sous la forme d’une société publique locale (SPL). Les deux financeurs actuels, (Clisson Sèvre et Maine agglo et la Communauté de communes Sèvre et Loire) en seront les actionnaires, autour d’un « projet commun et partagé ».

« Cela va fluidifier les circuits », résume Benoist Payen, le président de l’office (27 communes, 15 salariés). En clair, la nouvelle forme doit améliorer la gouvernance et faciliter les prises de décisions.

C’est un conseil d’administration uniquement composé d’élus du territoire qui votera. Une reprise en mains des décisions, « tout en préservant la présence des acteurs économiques », maintient le président. Un cabinet conseil a accompagné l’office pendant six mois pour l’aider à définir une « stratégie touristique » et revoir ses missions. Le constat fait part d’une « immaturité touristique », d’un territoire convoité mais « sous pression », doté d’un « fort potentiel ».

Parmi les axes retenus : développer l’offre d’hébergement, renforcer l’attractivité du territoire et devenir co-développeurs de partenaires comme le Voyage à Nantes, le Hellfest. Le projet d’aménagement des bords de Loire à la Pierre-Percée (belvédère) à Divatte-sur-Loire, celui de la Gardienne des Ténèbres avec le Hellfest à Clisson sont « incontournables » .

Concernant l’événement les Muscadétours, le président, Benoist Payen, confirme : l’office de tourisme formule 2024, ne s’engagera plus dans l’organisation de tels événements. « C’était trop chronophage, trop coûteux financièrement et en termes d’énergie humaine. De tels événements pourraient être soutenus par l’office, mais seulement « du point de vue de la communication » , précise le président. Et à condition qu’ils soient portés par des acteurs extérieurs. Mais pour l’instant « les Muscadétours n’existent plus ».

Source : Ouest-France, 15/11/2022

Savenay - Dix ans qu’ils prennent soin du camping du Lac

En mars 2012, le camping municipal du Lac passait en délégation de service public. Depuis, Stéphanie et Rémi Lecorzé le font évoluer tout en lui conservant son âme de havre arboré.

Stéphanie et Rémi Lecorzé sont arrivés au camping du Lac, à Savenay en 2005, en tant que salariés régisseurs. En 2012, la municipalité leur remet officiellement les clefs de la délégation de service public de l’équipement. Depuis, le camping aux deux étoiles, n’a pas cessé d’évoluer.

Le camping du Lac est idéalement situé au coeur du pôle de loisirs du lac de la vallée Mabile, près de la piscine et du parc de loisirs La Vallée des Korrigans. Il accueille également des manifestations sportives. Et, pour la troisième fois, il confirme ses 2 étoiles par Atout France. Les gérants mettent en avant leur engagement pour l’écologie en mettant en place des solutions écoresponsables visant à réduire la consommation d’eau et d’énergie sur le site, et limiter l’impact du camping sur la nature. Le but de cette démarche étant d’allier vacances et tourisme responsable. « 

La fin du mois de novembre sonnera la fin de la saison 2022 pour le camping du Lac. Stéphanie et Rémi Lecorzé rassemblent déjà quelques idées pour la saison prochaine qui débutera en mars 2023. 

Source  : Ouest-France.fr, 4/11/2022

 
Loire-Atlantique - Des visiteurs de dernière minute sur le littoral

Des réservations, des arrivées de dernière minute en raison de la météo et des craintes de pénurie d’essence. Les vacanciers de la Toussaint profitent bel et bien du doux climat sur nos côtes.

Au nord de la Loire, les locations saisonnières font désormais office de locomotive touristique. L’offre ne cesse d’augmenter sur les plateformes : « On recense 46 400 nuitées réservables pendant ces vacances, contre 43 800 en 2019 », calcule Ingrid Perrais, directrice du pôle marketing et communication de l’office de tourisme intercommunal La Baule – presqu’île de Guérande.

Des arrivées attendues avec le pont du 31 L’hôtel Alcyon, en plein centre de La Baule, face au marché, est « sauvé » par les groupes professionnels, avec des événements initialement prévus pendant le Covid et reportés. Un congrès a rempli les trente chambres pour trois nuits. « Sans ça, c’est calme. Même les commerciaux bougent moins », constate la gérante, Mireille Huet.

Elle mise désormais sur la deuxième semaine des vacances. Comme Pierre Carron, concierge pour les plateformes de locations, confirmant la bonne tendance des locations « plutôt pour la deuxième semaine. Beaucoup d’arrivées sont prévues ce vendredi, pour des séjours courts de trois ou quatre nuits. Beaucoup viennent en train. »

Au sud de la Loire, dans le pays de Retz, l’heure est aussi aux réservations de dernière minute, confirme Roxane Baumal, directrice de l’office intercommunal de Pornic. La pénurie d’essence, mais aussi la météo, ont mis à mal les réservations. Avec ce ciel au mieux ensoleillé, au pire nuageux et surtout des températures aussi douces, « les sorties nature fonctionnent très bien », assure Maud Blanchetière, directrice de l’office de tourisme intercommunal de Saint-Brevin-les-Pins.

Source : Ouest-France, 27/10/2022

 

Ajout à vos favoris

Cette page a été ajoutée à vos favoris dans votre espace personnel.

Recommander à un ami loader