CCI Nantes St-Nazaire
CCI Nantes St-Nazaire
16 Quai Ernest Renaud - CS 90517
44105 Nantes Cedex 1

Tel : 02 40 44 60 00
communication@nantesstnazaire.cci.fr

Communiqué de presse

matinale

Économie - 08 Février 2023

Conjoncture : Confirmation de la reprise économique en 2022 et stabilité attendue en 2023

Après le redémarrage de l'économie en 2021, les entreprises de Loire-Atlantique enregistrent en 2022 une activité bien orientée et table sur une stabilisation de leurs chiffres d'affaires cette année.

24h pour vous repondreUne question ? Nos conseillers vous répondent !

Les entreprises anticipent une stabilisation de  l'activité en 2023

 

La CCI Nantes St-Nazaire a mené son enquête de conjoncture auprès de 1021 entreprises représentatives du tissu économique de Loire-Atlantique entre le 9 janvier et le 25 janvier dernier. Dans le sillage de la forte reprise de l’activité économique observée en 2021, les entreprises de Loire-Atlantique ont enregistré une hausse de leur activité en 2022. Pour les prochains mois, les entreprises interrogées tablent sur une stabilité de leurs chiffres d’affaires et de leurs effectifs, dans un contexte économique qui reste marqué par l’augmentation des prix de l’énergie et du coût des matières premières. 

Évolution de l’activité économique en 2022

Des chiffres d’affaires favorablement orientés

Après une année 2021 marquée par un fort redémarrage de la machine économique de Loire-Atlantique, l’activité est restée bien orientée en 2022 puisque 73% des entreprises déclarent un chiffre d’affaires en hausse ou stable par rapport à 2021. 

Pour celles qui déclarent une hausse, cette dernière se situe majoritairement entre 10 et 25% pour la plupart des secteurs d’activité, à l’exception des commerces et des services aux particuliers pour qui ces hausses d’activité sont inférieures à 10%. 

Si la reprise d’activité enregistrée en 2021 s’est confirmée en 2022 en Loire-Atlantique, on observe des disparités selon les secteurs d’activité. 

Les secteurs de l’industrie, du commerce de gros, les CHR (Cafés-Hôtels-Restaurants) et les services aux entreprises sont ainsi particulièrement bien orientés par rapport à 2021. 

Pour les secteurs du BTP, du commerce et des services aux particuliers, la situation est plus partagée. 

 

Maintien des recrutements

Dans ce contexte, près d’une entreprise sur cinq a augmenté ses effectifs en CDI en 2022 quand seulement 13% des entreprises répondantes déclarent une baisse de leurs effectifs. 

Ces hausses d’effectifs concernent plus particulièrement les secteurs du commerce de gros (31% ont augmenté leurs effectifs), de l’industrie (30%), du BTP (23%) et des services aux entreprises (23%) dont les chiffres d’affaires ont été majoritairement bien orientés. A l’inverse, ces hausses d’effectifs salariés sont moins importantes pour les CHR (14%), les commerces et services aux particuliers (10%).

Les perspectives 2023 

Vers une stabilisation de l’activité 

Après la reprise économique enregistrée en 2021, on assiste à une stabilisation de l’activité économique en Loire-Atlantique. Ainsi, deux entreprises sur trois anticipent une stabilité ou une hausse de leurs chiffres d’affaires pour les trois prochains mois. On note que l’anticipation d’une baisse d’activité par les entreprises est en légère hausse passant de 30% l’été dernier à 35% en janvier 2023. 

Si les entreprises interrogées tablent pour la plupart sur une stabilité de leurs chiffres d’affaires, les perspectives dressées apparaissent plus favorables pour les services aux entreprises, le commerce et services aux particuliers. A contrario, 39% des professionnels du CHR et du commerce de gros anticipent une baisse de leurs chiffres d’affaires sur le trimestre en cours. 

Des chefs d’entreprises qui restent optimistes 

Même s’ils anticipent une stabilité de leur activité au cours des prochains mois, le niveau de confiance des dirigeants de Loire-Atlantique dans l’avenir de leur entreprise reste à un niveau élevé avec un indice de confiance qui s’établit à 6,6 (sur une échelle de 1 à 10), en progression de 0,1 point par rapport à l’été dernier. 

Ce niveau de confiance augmente pour les services aux entreprises et le commerce de gros, mais recule pour les professionnels des CHR pour revenir quasiment au même niveau qu’en janvier 2022. 

 

Stabilité des effectifs 

Pour les trois prochains mois, 90% dirigeants d’entreprises interrogés tablent sur une stabilité ou une augmentation de leurs effectifs.

Une entreprise sur dix envisage de réduire ses effectifs en CDI. On retrouve cette même proportion pour les entreprises prévoyant de les augmenter. 

 

Disparité des carnets de commandes

3 entreprises sur 5 indiquent maintenir ou enregistrer une hausse de leur niveau de carnet de commandes. On observe toutefois une situation disparate selon les secteurs d’activité. Le BTP et les services aux entreprises maintiennent leur niveau de commandes, quand l’industrie et le commerce de gros souffrent d’une baisse, liées notamment aux coûts de l’énergie et au contexte inflationniste. 

 

La transition écologique parmi les premiers investissements

Dans un contexte de stabilité de leur activité, 56% des entreprises répondantes prévoient de maintenir ou d’augmenter leurs investissements en 2023, contre 66% en 2022. 

A noter que les investissements liés à la Transition Energétique et à l’Environnement (12% des répondants) figurent en 4e position des investissements projetés par les entreprises alors qu’ils figuraient au 7e rang lors des deux dernières enquêtes de conjoncture. Les premiers investissements projetés concernent le renouvellement d’équipements (39%), le marketing-communication (21%) et le développement commercial (20%). 

« Pour poursuivre la dynamique économique territoriale, dans un contexte complexe, c’est important que les entreprises continuent à investir », soulignait Yann Trichard, Président CCI Nantes St-Nazaire, lors de la Soirée des Vœux du Monde Économique le 25 janvier dernier. 

 

Les enjeux des entreprises 

Les principales difficultés rencontrées par les entreprises évoluent peu par rapport à la précédente enquête de juillet dernier. 

Ainsi, la hausse du prix des matières premières (pour 46% des entreprises) et celle du prix de l’énergie et/ou des carburants (45%) restent, de loin, les deux premiers sujets de préoccupation des entreprises, devant les difficultés de recrutement (31%) qui restent, enquête après enquête, un enjeu majeur pour les entreprises du territoire. 

A noter que les problèmes d’approvisionnement et les pénuries de matières premières semblent sensiblement se résorber pour les dirigeants interrogés

A retenir

  • Des situations d’entreprises toujours contrastées : l’essentiel du tissu économique fait preuve de résilience, les situations très difficiles concernent à ce jour une minorité d’établissements mais tous secteurs confondus.
  • Les hausses de prix de l’énergie et l’inflation ont un impact sur l’activité économique, en particulier sur les carnets de commandes de l’industrie et du commerce de gros.
  • Un positionnement économique départemental diversifié, reposant sur un socle industriel fort et une économie tertiaire dynamique. Un territoire qui reste attractif avec un taux de chômage exceptionnellement bas. 
  • Une part d’expectative qui demeure, mais des signaux encourageants pour 2023.

 

 

Ajout à vos favoris

Cette page a été ajoutée à vos favoris dans votre espace personnel.

Votre contact

Simon JANVIER

Chargé des Relations Médias
02 40 44 63 31

simon.janvier@
nantesstnazaire.cci.fr

Recommander à un ami loader

Nos produits et services

Accéder à toute l’offre CCI